0
Le Pape et l'Eglise dans le monde
Séisme en mer Égée: le témoignage de l’archevêque de Smyrne
Séisme en mer Égée: le témoignage de l’archevêque de Smyrne
© a

| Webmaster

Séisme en mer Égée: le témoignage de l’archevêque de Smyrne

Un bilan provisoire fait état de 28 morts après le fort séisme en mer Égée, ressenti particulièrement en Turquie et en Grèce. L’archevêque de Smyrne, ville turque fortement touchée, espère que cette épreuve vécue par les deux pays contribue à les rapprocher, après les fortes tensions de ces derniers mois.

Vatican News

Le bilan du tremblement de terre en mer Égée, qui a frappé les côtes turques et plusieurs îles grecques, continue donc de s’aggraver. On compte désormais au moins 28 morts et plus de 800 blessés. Une centaine de personnes ont pu être sauvées des décombres. Quelque 5 000 sauveteurs participent à la recherche des survivants.

Le séisme, dont la magnitude a été évaluée à 7 sur l'échelle de Richter par l'Institut de géophysique américain (USGS) et 6,6 par les autorités turques, s'est produit vendredi après-midi en mer Égée, au sud-ouest d'Izmir, troisième plus grande ville de Turquie, et près de l'île grecque de Samos.

La secousse a été si puissante qu'elle a été ressentie jusqu'à Istanbul et Athènes et a provoqué un mini-tsunami qui a inondé les rues de Seferihisar, ville turque située près de l'épicentre, et balayé les côtes de Samos.

L'amorce d'un dégel entre la Grèce et la Turquie?

Face à cette catastrophe, la Grèce et la Turquie ont décidé de mettre leurs différends de côté en annonçant être prêtes à s’aider l’une l’autre. «Je viens d'appeler le président Erdogan pour lui présenter mes condoléances pour les pertes tragiques en vies humaines causées par le tremblement de terre qui a frappé nos deux pays», a tweeté le Premier ministre grec Kiriakos Mitsotakis. «Ce sont des temps où nos peuples ont besoin d'être unis», a-t-il ajouté. Une main tendue acceptée par Recep Tayyip Erdogan: «Même la Turquie est toujours prête à aider la Grèce à panser ses plaies. Faire preuve de solidarité dans les moments difficiles est plus précieux que bien des choses», a affirmé le président turc, également sur Twitter.

Interrogé par nos confrères de la section italophone de Vatican News, l’archevêque de Smyrne, Mgr Lorenzo Piretto, dit espérer que ce drame puisse porter en lui les prémices d’un «dégel» entre les deux pays, dont les démêlés territoriaux ont régulièrement fait les titres de l’actualité ces derniers mois.

La Caritas prête à aider

L’archevêque italien témoigne des dégâts importants dans la ville de Smyrne (ou Izmir) : «Les deux quartiers les plus touchés ont été Bayraklı et Bornova. Des maisons sont également tombées. Nos églises ont toutes été un peu endommagées. En particulier, la cathédrale et l'église St Polycarpe, où je me trouve. Nous avons une ancienne statue, apportée d'Arménie par les dominicains en 1718, qui est tombée et dont un bras s'est cassé. Une partie du toit du clocher s'est également effondrée».

À ce stade, les besoins matériels ne sont pas encore clairement définis, observe l’archevêque, qui promet l’aide de la Caritas locale. «Nous trouverons un moyen d'aider les gens, quelle que soit leur nationalité ou leur religion», assure-t-il.

Vatican news
Vatican news © r.v.
Vatican news

Répondre à () :


Captcha