0
Actus paroissiales
Petite interview d’un vendéen en Arménie par lui-même !
Petite interview d’un vendéen en Arménie par lui-même !
© a

| jfg

Petite interview d’un vendéen en Arménie par lui-même !

Envoyer en mission pour l’Œuvre d’Orient en Arménie

le dimanche 24 janvier 2021,

" Début novembre, j’ai été invité par les prêtres de Luçon à passer quelques jours au Presbytère, pour me ressourcer, me recentrer sur ma vie, grâce à des journées de prière, de travaux, de rencontres et d’échanges. Cette période m’a conduit à me poser de vraies questions, dans une recherche de paix intérieure et de joie, sans oublier qui j’étais.

Un beau matin durant l’oraison dans l’oratoire Mère Teresa, le jour de la Saint François-Xavier, j'ai senti l’appel à faire confiance, à partir en mission, pour servir, me donner durant un an…avec cette idée en tête : peu importe la mission, peu importe le pays… « à la grâce de Dieu ».

Quelques jours après avoir pris contact avec diverses associations catholiques, l’Œuvre d’Orient fût intéressée par mon projet et mon enthousiasme, en souhaitant m’envoyer à Ein Kerem (lieu de la Visitation, à l’Ouest de Jérusalem), au centre Saint Vincent, tenu par les Filles de la Charité. Ce centre accueille enfants et jeunes, juifs, musulmans et chrétiens très lourdement handicapés. Malheureusement, la crise sanitaire en a décidé autrement !

Toutefois, malgré la situation sanitaire et la fermeture des frontières, l’Arménie, elle, pouvait m’accueillir. La Providence m’envoie ce samedi 30 janvier, dans le premier Etat officiellement chrétien de l'histoire (vers l'an 300). Durant l’année, j’aurai plusieurs missions : donner des cours de français au séminaire de Erevan, soutenir les familles en difficultés, aider les Sœurs et les séminaristes lors des camps de jeunes, etc.

Je compte sur vos prières pour m’aider durant cette mission. Soyez sûr que je porterai dans ma prière la paroisse Notre-Dame de la Plaine. Vivat Jésus !"

Simon Mignet

IMG_20210124_121211 (2).jpg
IMG_20210124_121211 (2).jpg © a
IMG_20210124_121211 (2).jpg

Il nous transmet ses premières impressions...

 

 ·       En posant le pied sur un nouveau sol :

Ta première pensée : Enfin je suis libre sans masque, sans couvre-feu !

Ta première réaction : Oh de la neige partout ! Le sol est gelé ! Petit dérapage avec la voiture par le Père Mashdots pour confirmer les faits.

Ta première action : Attendre Clémence et Marie à la sortie de l’avion…l’élégance à la française.

·       Tes premiers pas à Erevan :

Ta première pensée : euh nous sommes dans Fast and Furious ? de l’aéroport au séminaire…3 accidents mais visiblement c’est la moyenne. Le code de la route ? il faut juste freiner brutalement et accélérer à fond…faire tourner les aiguilles quoi ! N’apprenez pas à conduire en Arménie surtout…

Ta première réaction : le Père Mashdots (avec un français excellent) me prévient qu’en Arménie il faut s’adapter, il faut être cool, prendre son temps. Sur le coup j’ai dit oui…mais le lendemain j’ai vite compris que les arméniens ne sont guère les pros de l’organisation et de l’anticipation.

Ta première action : en arrivant au séminaire, il faut faire connaissance…le problème majeur est la langue…donc ping-pong toute la soirée avec les séminaristes, une belle entrée en matière !

·       Ton premier jour à Erevan :

Ta première pensée : un soleil splendide et un sol enneigé…sur une nouvelle terre…merci Jésus pour ce beau cadeau d’anniversaire.

Ta première réaction : tellement de gentillesse, d’attention que les séminaristes me proposent une visite guidée d’Erevan…déguster une glace dans une capitale verglacée et enneigée…pourquoi pas mais attention à ne pas glisser !

Ta première action : souffler les bougies sur un immense gâteau, dans une ambiance fraternelle et familiale comme si j’étais présent depuis toujours…l’un de mes plus beaux anniversaires. 

simon-seminaire-250221.jpg
simon-seminaire-250221.jpg © a
simon-seminaire-250221.jpg

·       Ta première semaine à Erevan :

Ton ressenti : la température ? avec mon grand manteau de -20° je suis bien ! En revanche niveau altitude le séminaire 1 600 mètres : parfait pour l’EPO !

Ton premier regard : des blocs rectangulaires de béton gris forment les maisons et immeubles…les soviétiques sont passés par là ! Ne surtout pas s’arrêter sur la beauté extérieure car l’intérieur peut être surprenant. Le linge suspendu alors qu’il neige reste fantastique !

Ta première claque : la richesse de cœur des arméniens : L’Arménie est un pays où règne l’amour de l’autre et la paix intérieure. Je n’ai jamais entendu un arménien critiquer, juger ou se moquer. Au contraire, ils sont très accueillants, sensibles et tactiles. Le bonheur de l’autre conduit à son bonheur personnel. Quelle richesse humaine !

Ta première action : j’ai commencé à donner des cours aux séminaristes…je suis impressionné par leurs envies et leurs capacités d’apprendre le français. Ils en demandent toujours plus.  Je suis tout simplement admiratif et fier.

Ta première réaction : la beauté de la liturgie ! J’ai l’impression de redécouvrir ma foi. Ils ont gardé le sens, la beauté, et les pratiques. Tellement priant ! Communier sur la langue au corps et au sang du Christ… MERCI Seigneur !

Ta première balade : le bonheur de se balader dans les quartiers et d'être en sécurité. Les tuyaux de gaz multicolores (le seul élément de couleur) permettent de délimiter les habitations…je les ai surnommés « les murailles ». Sans parler des câbles électriques qui partent dans tous les sens…un certain charme ! En outre, pas la peine de vous embêtez à m’envoyer des lettres enflammées…aucune boîte aux lettres.

Ta première leçon : de conduite ? Les routes sont aussi défoncées que les voitures…ne plus avoir de pare-chocs parait normal. Je vous rassure, ils ont des contrôles techniques très régulièrement…halala que j’aime leur législation ! Tant que ça roule…ça passe ! Je comprends mieux pourquoi il n’y a ni vélo et ni moto…leur survie serait infime. Le klaxonne est leur radio. 

·       Ton premier week-end à Erevan :

Ton premier plaisir : déguster la bière locale…comment dire...trop douce et sans charme ! En revanche, je vous recommande le cognac Ararat, juste en dégustation bien sûr ! 

Ton premier ressenti : le plaisir de voir de la vie : les bars, les restaurants, les boîtes de nuit sont ouverts… J’ai l’impression de retourner en enfance dans les restos-bars : un salon fumeur et un salon non-fumeur. En revanche, pour visiter Erevan c’est sportif : 15 km en une journée puisque tout se fait à pied : des Cascades à l’Opéra, à la place de la République, aux parcs, jusqu’à la Cathédrale Saint Grégoire.

Ta première réaction : des quartiers très pauvres avec des immeubles prêts à s’effondrer, des quartiers en construction depuis une vingtaine d’année : seront-ils un jour terminés ?, « les Champs Elysée » d’Erevan, un monument : les Cascades (la Tour Eiffel d’Erevan) à demi-fini…, une capitale à l’arrêt en tant de guerre. A cause du covid, l’été dernier aucune fontaine fonctionnait, et à cause de la guerre aucune décoration de Noël illuminait Erevan. J’espère que cette année…Erevan va revivre ! 

Gare d'Erevan.JPG
Gare d'Erevan.JPG © a
Gare d'Erevan.JPG

·       Ta deuxième semaine à Erevan :

Ton ressenti : être professeur de français le bonheur… les enfants, les séminaristes et les étudiantes sont à mes petits soins. Tellement mignon ! Au séminaire, je n’ai que des garçons. A l’université, je n’ai que des filles. J’enseigne également le français aux enfants et aux adultes de la paroisse.

Ton deuxième regard : Je suis agréablement surpris par la jeunesse des Pères. Au séminaire, le Père Bedros a 27 ans et le Père Mashdots a 33 ans, une belle richesse pour dynamiser la paroisse et pour les séminaristes. Cependant, certains prêtres en Arménie sont mariés…

Ta deuxième claque : les arméniens aiment plus la France que certains français. Ils aiment la culture française. Tenez-vous bien : ils écoutent du Mireille Mathieu !

Ta deuxième sensation : A l’université, le tableau noir et la craie me rappellent ma douce enfance. En maternelle et primaire, j’ai appris la conjugaison, la grammaire dans une salle de cours avec des vieux pupitres en bois…et maintenant j’enseigne le français dans les mêmes conditions mais avec des étudiantes.

Ta deuxième réaction : Les arméniens ont gardé les valeurs de la famille, de la vie, de l’amour de leur culture, leurs pratiques et leur identité. Malgré tout, ils sont ouverts sur le monde.

En revanche, ils ont un rapport avec le facteur travail complètement différent du nôtre. Les notions de rentabilité, de performance sont loin d’être une priorité.

De plus, ils ne sont guère les pro de l’organisation. Ils n’anticipent pas grand-chose ! Ils vivent simplement le moment présent. Dès qu’ils anticipent, le programme va forcément changer. Aucun planning n’est fixe, tout est adaptable, et bien sûr tout au dernier moment. Mais je commence à m’adapter…Cela me change énormément, moi qui aimais dans mon établissement tout gérer et planifier pour anticiper au maximum les imprévus.

Se laisser guider…et ne plus rien maîtriser ! 

·       Ton deuxième week-end à Erevan :

Ton deuxième plaisir : visiter le « souk » de Erevan…le bonheur ! On y trouve de tout à bas prix…il faut juste négocier !

Ton deuxième ressenti : le tremblement de terre…nous sommes dans un centre commercial, quand tout d’un coup le sol se met à trembler à 15h36 samedi 13 février…les verres tombent des tables, les gens s'affolent et sortent en courant…pendant ce temps-là je continue à prendre ma photo sans m’inquiéter…5 min plus tard le centre commercial ferme ses portes pendant une bonne heure…visiblement les arméniens sont encore marqués par la catastrophe à Gyumri de 1988. Pendant deux semaines...plusieurs petits tremblements de terre ont suivi. 

Ta deuxième réaction : la présence de nombreuses enseignes et marques françaises : Veolia, Etam, Carrefour, Okaïdi…

Ton regret : aucune chaîne française n’est accessible en Arménie, ni avec le téléphone et ni avec l’ordinateur, la diffusion est impossible. De plus, en Arménie nous sommes en avance de 3 heures vis-à-vis de la France, il est donc difficile de regarder les matchs de l’équipe de France de rugby du tournoi des VI nations. 

800px-Ufar-zdaniye.jpg
800px-Ufar-zdaniye.jpg © a
800px-Ufar-zdaniye.jpg
simon-prof-250221.jpg
simon-prof-250221.jpg © a
simon-prof-250221.jpg

·       Ta troisième semaine à Erevan :

Ta troisième claque : commencer le carême le lundi (le lundi des cendres) … deux jours de plus … Le rideau de l’autel est fermé, pendant le carême, déjà que j’avais du mal à suivre…alors maintenant vous imaginez…même le dimanche le rideau est fermé…mais une belle préparation pour l’âme et le cœur ! En revanche, Alléluia est chanté même durant le carême. Chaque vendredi de carême, nous avons avec les paroissiens le chemin de croix en arménien et en arabe.

Ton troisième regard : Chaque dimanche, dans la chapelle, 4 messes sont dites, soit en arménien ou en arabe, dont une messe chantée. La paroisse rassemble à la fois des arméniens mais aussi des libanais et des syriens. Cette diversité est une belle richesse, une vraie fraternité. A la fin de chaque messe, les petits moments d’échange et de partage sont forts sympathiques. Mais la langue est vraiment une barrière…

Ta troisième claque : apprendre le lundi, le décès dans son sommeil de l’ancien évêque émérite catholique de l’Arménie. Tous les jours depuis mon arrivé, je le voyais partir dans la sacristie pour confesser. Le recueillement puis la sépulture ont duré trois jours. Une magnifique sépulture pour un saint homme ! 

Depuis trois jours, il neige jour et nuit…pour une température allant jusqu’à moins 12°…donc pour mon troisième week-end en Arménie…je n’ai pas le choix de rester confiner !

Pour conclure, je suis heureux ! Je me laisse guider…

Je vous embrasse les amis !!!

A bientôt pour de nouvelles aventures !

Bon carême à tous

Simon


On parle de lui sur la toile !

PAYS : ARMÉNIE

Simon, un Français au service de l’Arménie

Par Michel Janva le 26 février 2021

Lire la suite sur Le Salon Beige

banniere2018v2.jpg
banniere2018v2.jpg © a
banniere2018v2.jpg
dsc-0818b-scaled-591x600.jpg
dsc-0818b-scaled-591x600.jpg © a
dsc-0818b-scaled-591x600.jpg

Pour mieux connaître et aider : https://oeuvre-orient.fr/

Répondre à () :


Captcha