0
Informations et agenda paroissial
Message du jour de notre curé
Message du jour de notre curé
© a

| Webmaster

Message du jour de notre curé

Luçon le lundi 23 mars 2020

Lundi 23 mars 2020, 6ème jour de confinement

 

Chers frères et sœurs,

Chers paroissiens de Ste Gemme-la-Plaine, Chasnais, les Magnils-Reigniers, Lairoux et Luçon (j’ai oublié de tous vous citer, hier, à la fin de la messe ; désolé !),

D’abord un grand merci à Jean-François Guignard pour avoir filmé et diffusé la vidéo de la messe dominicale d’hier à la cathédrale sur le site de la paroisse, même à 14h30 au lieu de 11h ! ça n’a pas été simple et il manque l’oraison postcommunion et la bénédiction finale, mais l’essentiel y est ! Merci !

Nous espérons pouvoir renouveler cela les dimanches suivants (et peut-être en direct !). 

Pour la messe de la Solennité de l’Annonciation mercredi prochain, nous vous invitons à suivre la messe en direct de l’autel de la Sainte Vierge à la cathédrale à 11h (si on y arrive… et sur le compte Facebook, à défaut du site web paroissial !), ou sur RCF, ou sur KTO ou sur d’autres sites web qui la proposent. Merci. 

Et pour les célébrations de la Semaine Sainte avec notre évêque, nous devrions avoir plus de matériel du diocèse pour les diffuser en direct (avec RCF et les services diocésains).

Chaque jour quand nous célébrons l’eucharistie nous portons vos intentions de prière et de messe sur l’autel pour les présenter à Dieu.

En ces temps de confinement et d’épidémie, nous faisons l’expérience de notre vulnérabilité et de notre fragilité, que ce soit au niveau personnel et familial ou au niveau communautaire, ecclésial, sociétal, national et international. Tout ce qui semblait fondamental et inamovible s’est retrouvé, en quelques jours, figés et paralysés, et donc relativisés. Ce n’était peut-être pas si essentiel que ça…

Et beaucoup qui se croyaient tout-puissants font l’expérience qu’ils peuvent tomber malade à cause d’un virus invisible et que ce petit être vivant invisible a tout remis en cause, a tout déstructuré, a tout chamboulé… Pour beaucoup, ce temps peut être une chance, voire même la dernière occasion qu’ils ont, en faisant l’expérience de leur fragilité et de leur faiblesse, de revenir à l’essentiel… Ils fuyaient depuis des années en se divertissant ou dans le vrombissement professionnel d’une vie à cent à l’heure, et maintenant, ils se retrouvent face à eux-mêmes, face au creux et au vide de leur existence et l’occasion d’aller à l’essentiel, à ce qui est réel pour être vraiment vivant, et être vivant non pas demain mais aujourd’hui et maintenant…

L’occasion pour nous de lire ou de relire le grand Blaise Pascal (1623-1662), notamment quand il parlait du divertissement et qu’il disait ceci dans Les Pensées : « Tout le malheur des hommes vient d'une seule chose, qui est de ne pas savoir demeurer en repos, dans une chambre » ou encore « Les hommes n’ayant pu guérir la mort, la misère, l’ignorance, ils se sont avisés, pour se rendre heureux, de n’y point penser ». Le divertissement est ce qui diverti, c’est-à-dire ce qui nous fait changer de voie et de route… Ce confinement nous donne l’occasion de moins de divertissement pour mieux se recentrer sur l’essentiel et garder le cap sur la route vers le Ciel… A nous de saisir la main que la Providence nous tend…

 

Méditation de l’Evangile du jour (Jean 4, 43-54)

« Si vous ne voyez pas de signes et de prodiges, vous ne croirez donc pas ! » dit Jésus.

Les foules se pressent autour de Jésus car ils veulent voir des miracles et des signes, comme ce qui est aussi souvent le cas pour nous aujourd’hui…Des signes et des miracles pour croire et pour être guéri, soulagé, épargné, bien portant, etc.

Mais Jésus sait que trop souvent nous nous arrêtons aux seuls signes alors que lui veut que ces signes (aux noces de Cana, la guérison de cet enfant ou de l’aveugle-né, la multiplication des pains, etc.) conduisent à la foi ! Jésus nous invite à porter notre regard et notre cœur au-delà des signes pour voir plus loin, pour voir le Christ en Jésus, pour croire qu’il est le Fils de Dieu venu nous sauver du péché et de la mort ! Il faudra du temps aux foules comme aux disciples et aux apôtres pour dépasser ces signes extraordinaires et voir le vrai et unique signe : la personne même de Jésus Christ, Notre Sauveur ! Il faudra la croix et la résurrection, puis le don de l’Esprit Saint !

Comme Marie qui est la bienheureuse parce qu’elle a cru, nous aussi affermissons notre foi et purifions-la afin de mettre toute notre confiance et notre espérance dans le salut en Jésus Christ.

« Heureux ceux qui croient sans avoir vu » dira le Seigneur à Thomas (Jn 20, 29).

 

Méditation du 7ème jour de la neuvaine "Marie, délivrez-nous des épidémies !" (en préparation à l'Annonciation):

« Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides » 

Rien ne peut humainement nous combler, seul notre Créateur le peut. Se contenter des richesses terrestres, c’est se condamner à avoir toujours besoin de plus. Mais garder nos mains ouvertes et laisser le Seigneur les remplir lui-même, c’est s’offrir la possibilité d’être comblés éternellement. Que notre prière soit large, au-delà de nos besoins immédiats : qu’elle s’ouvre aux besoins des autres, et à notre besoin d’être comblés éternellement.

http://www.tousavecmarie.com )

 

Prière de la Neuvaine à Marie contre le coronavirus :

« Marie, Mère de Notre Sauveur et notre Mère, nous te supplions d'intercéder en notre faveur pour que le monde soit délivré sans plus attendre du Coronavirus.

Eve nouvelle, par ta puissante intercession, obtiens-nous la délivrance complète et durable du virus qui paralyse notre monde et ravage les familles.

Arche de la Nouvelle Alliance, repousse le fléau de la maladie par ta prière. Console, protège et guéris les malades pour la plus grande gloire de Dieu.

Marie, Mère de Notre Sauveur et notre Mère, toi qui as toujours exaucé la prière de nos anciens quand ils étaient dans l'épreuve, veille sur nous. Amen. »

 

Résolutions et intentions du jour :

Prions pour les catéchumènes de toute l’Eglise et notamment ceux de notre diocèse et de notre paroisse (Ils sont trois pour Notre-Dame de la Plaine : Frédéric, Erwin, Lesline) qui ne pourront pas être baptisés à Pâques mais, nous l’espérons, à la Pentecôte, afin qu’ils gardent confiance et persévérance en ce temps particulier de préparation.

Prions pour les forces de l’ordre et de sécurité dans notre pays, notre ville et nos villages : gendarmes, policiers, militaires, pompiers qui travaillent pour le bien de tous en cette période de confinement.

 

Saint du jour :

Saint Alphonse Turibio de Mogrovejo, Archevêque de Lima (mort en 1606)

Homme de loi, né en Espagne, il était encore laïc quand il fut nommé à ce siège au Pérou. Il gagna l'Amérique et, brûlant de zèle, il visita plusieurs fois son immense diocèse, souvent à pied, avec une vigilance assidue pour le troupeau qui lui était confié. Il extirpa dans des synodes les abus et les scandales dans le clergé, défendit fermement l'Église, convertit et catéchisa les peuples indigènes (qu’il défendit contre l’abus des colons) et mourut à Saña en 1606, au cours d'une visite pastorale.

Cf. www.nominis.cef.fr

Et Saint Victorien, et ses compagnons ; martyrs en Tunisie en 484.

 

Dicton du jour :

« Quand mars se déguise en été, avril prend ses habits fourrés »

 

Citations ou belles pensées du jour :

« On n’entre pas dans le Paradis demain, ni après-demain, ni dans dix ans : on y entre aujourd’hui quand on est pauvre et crucifié » 

(Léon Bloy)

 

« On raconte que Rabbi Sussia, lorsqu’il était sur le point de mourir, s’exclama : « Au jour du jugement, on ne me demandera pas : pourquoi n’as-tu pas été Moïse ? Mais on me demandera par contre : pourquoi n’as-tu pas été Sussia ? » Oui, au moment non seulement du Jugement, mais également dans le quotidien de ta vie, on ne te demande pas si tu es arrivé ou non à la hauteur de certains grands, mais si tu as été fidèle à celui que tu es, si tu as su reconnaître et partager le meilleur de toi-même ». 

(Père Enzo Bianchi)

 

Informations paroissiales :

  • A l’autel St Roch à la cathédrale : prières et possibilités de faire brûler un cierge pour les malades et les soignants, et pour la fin de l’épidémie.
  • Mercredi 25 mars : solennité de l’Annonciation du Seigneur : à 12h bénédiction du Saint-Sacrement du haut du clocher de la cathédrale.

A 19h30 : sonnerie des cloches dans toute la France et invitation à allumer des bougies à ses fenêtre pour être en communion, et en signe de soutien aux malades et aux soignants.

  • Les prêtres de la paroisse adoreront le Saint Sacrement dans la nef de la cathédrale le jeudi de 11h à 12h (sauf s’il y a une sépulture) et le dimanche de 18h à 19h avec, à la fin, bénédiction de toute la paroisse sur le parvis de la cathédrale.

De chez lui, chacun est invité à s’unir à cette adoration, ces bénédictions et ces célébrations par la communion spirituelle. Et aussi sur le compte Facebook de la paroisse. Cf. site web.

  • Pour le sacrement de confession : le Saint-Père et l’Eglise invitent à la confession de désir après une vraie démarche pénitentielle et de contrition, et ils laissent la possibilité d’une absolution collective sous condition (cf. les documents officiels).

Pour la démarche individuelle, merci d’appeler le presbytère.

  • S’il y a des urgences spirituelles pour des agonisants ou des mourants (derniers sacrements), ou pour le sacrement des malades, n’hésitez pas à appeler le presbytère. Merci.
  • La Diaconie diocésaine a mis en place, avec l’aide des diacres du diocèse, un service d’appel téléphonique pour aider au maintien du lien social et sortir de l’isolement. N’hésitez pas à vous informer auprès du diocèse ou du diacre de la paroisse Jean-Michel Robin ou au presbytère.

 

Prière et litanies à St Roch :

Nous vous encourageons à prier avec ferveur ce très grand saint pour qu’il nous préserve tous, non seulement de la contagion des maladies corporelles mais plus encore de la peste du péché.

Nous recommandons aussi à Saint Roch tous les malades, tous ceux que nous connaissons, mais aussi ceux que nous ne connaissons pas et qui sont isolés, physiquement et moralement ; nous prions aussi pour tous les visiteurs des malades et les « professionnels de la santé » : médecins, infirmiers, aides-soignants, etc.

 

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

 

Jésus-Christ, écoutez-nous.

Jésus-Christ, exaucez-nous.

 

Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit-Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Trinité, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

 

Sainte Marie, priez pour nous.

Saint Roch, issu de parents nobles, priez pour nous.

Saint Roch, qui avez méprisé le monde avec tant de générosité, priez pour nous.

Saint Roch, fidèle disciple de Jésus-Christ, priez pour nous.

Saint Roch, imitateur constant de la mortification de Jésus-Christ, priez pour nous.

Saint Roch, qui, pour l’amour de Jésus-Christ, avez chéri les opprobres, priez pour nous.

Saint Roch, qui, quoique innocent, avez enduré les mépris et les fers, priez pour nous.

Saint Roch, embrasé des feux de l’amour divin, priez pour nous.

Saint Roch, qui avez distribué vos biens aux pauvres, 

et qui vous êtes si généreusement sacrifié pour eux, priez pour nous.

Saint Roch, qui avez exposé votre vie au service des malades, priez pour nous.

Saint Roch, qui avez servi les pestiférés avec un zèle si héroïque, priez pour nous.

Saint Roch, rendu miraculeusement à la vie, priez pour nous.

Saint Roch, le salut des plus illustres cités, priez pour nous.

Saint Roch, qui avez guéri les pestiférés par le signe de la Croix, priez pour nous.

Saint Roch, dont le nom a été célébré par les oracles de l’Eglise, priez pour nous.

Saint Roch, notre protecteur, priez pour nous.

Saint Roch, couronné de gloire et d’honneur par Jésus-Christ, priez pour nous.

 

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

 

V/. Priez pour nous, bienheureux saint Roch,

R/. Afin que nous méritions d’être délivrés des maladies de notre âme et de notre corps.

 

Oraison :

Nous vous supplions, Seigneur, de veillez sur votre peuple avec un amour continuel ; et, par les suffrages et les mérites de saint Roch, préservez-nous des fléaux de l’âme et du corps. Par Jésus-Christ Notre-Seigneur. Ainsi soit-il.

 

Retrouvez les messages précédents :

 

Samedi 21 mars :

Message du jour de notre curé
Voir l'article

 

Vendredi 20 mars :

Message du jour de notre curé
Voir l'article

 

Jeudi 19 mars :

Message du jour de notre curé
Voir l'article

Répondre à () :


Captcha