2
Informations et agenda paroissiales
Message du jour de notre curé

| Webmaster

Message du jour de notre curé

Luçon le vendredi 20 mars 2020

« Chers frères et sœurs,

En ce temps de confinement, nous ne devons pas confiner notre foi et notre espérance. Bien au contraire ! Si nos corps doivent rester quasi « cloîtrés » (et nous sommes ainsi plus que jamais en communion avec nos sœurs carmélites de Luçon !), il nous faut, comme elles, que nos cœurs soient ouverts à Dieu et au prochain, en priant et en intercédant toute la journée pour ceux qui en ont tant besoin…

La Cathédrale et nos églises doivent rester ouvertes afin qu’en passant pour aller acheter du pain ou faire une course (muni de son attestation !!), chacun puisse y entrer pour allumer un cierge et prier près de la Présence réelle de Jésus. Et quand cela n’est pas possible, notamment pour nos frères et sœurs les plus âgés et les plus fragiles, prenons le temps d’avoir, chez soi, un lieu de prière pour se recueillir et être en communion avec toutes les messes célébrées dans le monde.

Quand Sainte Mère Teresa n’arrivait plus à prier, elle n’arrivait qu’à dire cette simple prière :

« Oh Jésus, par le Cœur très pur de Marie, j’offre à toutes les intentions de Votre Cœur divin les prières, les travaux, les joies et les souffrances de cette journée. En union avec toutes les messes célébrées à travers le monde catholique, je vous offre mon cœur, rendez-le doux et humble comme le Vôtre. Amen »

Que notre prière de chaque jour soit cette humble offrande que nous présentons à Dieu, en communion avec toute l’Eglise, en communion avec chaque messe offerte. Cela ouvrira notre cœur et cela sera source de foi et d’espérance en ces temps troublés. De tout mal peut sortir un bien plus grand si avec Dieu, dans la confiance, nous acceptons l’épreuve et gardons notre regard fixé sur le Christ ressuscité !

C’est aujourd’hui le printemps : contemplons dans la Création l’œuvre de Dieu et prenons le temps d’y percevoir les signes de la résurrection et de la vie de Dieu ! Pâques approche… Préparons-nous !

Dimanche prochain 22 mars, 4ème dimanche de carême donc dimanche de Laetare (de la joie !), nous vous proposerons de suivre la messe paroissiale (qui sera probablement célébrée à l’autel St Roch (invoqué contre les épidémies) à la cathédrale à 11h ou à l’oratoire Ste Mère Teresa (elle sera diffusée en direct ou en différé) sur le site de la paroisse.

 

Médiation du jour (vendredi 20 mars) :

Le Seigneur, dans l’Évangile de ce jour, nous invite à aimer Dieu et à aimer son prochain. Deux commandements qui n’en font qu’un seul. Aimer Dieu et aimer son prochain comme un signe de croix ! La dimension verticale de la croix qui nous montre le Ciel et l’amour de Dieu, puis la dimension horizontale de la croix qui nous montre nos frères et sœurs à nos côtés et nous invite à aimer notre prochain. Et au milieu de la croix, il y a Jésus Christ, vrai Dieu et vrai homme, l’unique Sauveur qui nous ouvre le chemin de la vraie prière, du vrai culte, de la vraie adoration en esprit et en vérité.

Le temps du carême, c’est le moment de revenir à l’essentiel en se délestant des choses encombrantes, notamment celles qui paralysent notre cœur et notre foi ! En ce vendredi, revenons à la croix et mettons le crucifié au centre de notre vie. C’est par la croix que nous sommes sauvés car c’est par elle que le Christ nous enseigne en vérité l’amour de Dieu et du prochain.

 

Résolution du jour :

A 15h je prends le temps de vivre un chemin de croix en communion avec toute l’Eglise (vous pouvez en trouver sur internet) et je prends le temps de vénérer la croix (je peux l’embrasser, sur elle il n’y a pas de virus !!) et de me laisser toucher par l’infini amour du Christ pour moi, aujourd’hui !

 

Méditation du 4ème jour de la neuvaine "Marie, délivrez-nous des épidémies!" (en préparation de l'Annonciation):

« Sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent »

La crainte de Dieu, c’est l’attitude que notre petitesse nous inspire devant sa grandeur. Mais la grandeur de Dieu ne l’éloigne pas de nous, au contraire, il la met au service de notre salut. Plus nous sommes petits, reconnaissant notre petitesse et sa grandeur, plus le Seigneur peut étendre sur nous sa miséricorde, et nous sauver de toutes nos misères. Présentons-lui avec confiance tout ce qui nous inquiète.

( http://www.tousavecmarie.com )

 

Prière de la Neuvaine à Marie contre le coronavirus :

« Marie, Mère de Notre Sauveur et notre Mère, nous te supplions d'intercéder en notre faveur pour que le monde soit délivré sans plus attendre du Coronavirus.

Eve nouvelle, par ta puissante intercession, obtiens-nous la délivrance complète et durable du virus qui paralyse notre monde et ravage les familles.

Arche de la Nouvelle Alliance, repousse le fléau de la maladie par ta prière. Console, protège et guéris les malades pour la plus grande gloire de Dieu.

Marie, Mère de Notre Sauveur et notre Mère, toi qui as toujours exaucé la prière de nos anciens quand ils étaient dans l'épreuve, veille sur nous. Amen. »

 

Citations du jour :

« Vive la joie quand même »         s’exclamait St Théophane Vénard pendant les persécutions au Tonkin à la fin du XIXème siècle.

 

« Le bruit que nous faisons en nous-mêmes est un obstacle essentiel au règne de Dieu »            (P. Maurice Zundel)

 

« On ne comprend absolument rien à la civilisation moderne si on n’admet pas tout d’abord qu’elle est une conspiration universelle contre toute espèce de vie intérieure »                                                                                                                                              (Georges Bernanos, la France contre les robots)

Prenons le temps de goûter le silence pour accueillir la joie de Dieu…

 

Dicton du jour :

Le bien ne fait pas de bruit et le bruit ne fait pas de bien

 

Bonne fête aux Herbert !

St Herbet, ermite anglais, mort en 687

Je ne connais pas de paroissien avec le prénom d’Herbert sur Luçon mais nous pouvons avoir une pensée et prier pour la famille Herbert : Arthur Herbert, 16 ans, est décédé des suites d’un cancer en octobre dernier. Nous prions pour son papa et sa maman, ses frères, ses grands-parents, toute sa famille et ses amis. Qu’il repose en paix !

 

Prière du jour (Merci Pascale !)

Je reste à la maison, Seigneur !

Et aujourd’hui, je m’en rends compte,

Tu m’as appris cela,

Demeurant obéissant au Père,

Pendant trente ans dans la maison de Nazareth,

En attente de la grande mission.

 

Je reste à la maison, Seigneur,

Et dans l’atelier de Joseph,

Ton gardien et le mien,

J’apprends à travailler, à obéir,

Pour arrondir les angles de ma vie

Et te préparer une œuvre d’art.

 

Je reste à la maison, Seigneur !

Et je sais que je ne suis pas seul

Parce que Marie, comme toute mère,

Est dans la pièce à côté, en train de faire des corvées

Et de préparer le déjeuner

Pour nous tous, la famille de Dieu.

 

Je reste à la maison, Seigneur !

Et je le fais de manière responsable pour mon propre bien,

Pour la santé de ma ville, de mes proches,

Et pour le bien de mon frère,

Que tu as mis à côté de moi,

Me demandant de m’en occuper

Dans le jardin de la vie.

 

Je reste à la maison, Seigneur !

Et dans le silence de Nazareth,

Je m’engage à prier, à lire,

Étudier, méditer,

Être utile pour les petits travaux,

Afin de rendre notre maison plus belle et plus accueillante.

 

Je reste à la maison, Seigneur !

Et le matin, je te remercie

Pour le nouveau jour que tu me donnes,

En essayant de ne pas la gâcher

Et l’accueillir avec émerveillement,

Comme un cadeau et une surprise de Pâques.

 

Je reste à la maison, Seigneur !

Et à midi, je recevrai

La salutation de l’Ange,

Je me rendrai utile pour l’amour,

En communion avec toi

Qui t’es fait chair pour habiter parmi nous ;

Et, fatigué par le voyage,

Assoiffé, je te rencontrerai

Au puits de Jacob,

Et assoiffé d’amour sur la Croix.

 

Je reste à la maison, Seigneur !

Et si le soir me prend la mélancolie,

Je t’invoquerai comme les disciples d’Emmaüs : Reste avec nous, le soir est arrivé

Et le soleil se couche.

 

Je reste à la maison, Seigneur !

Et dans la nuit,

En communion de prière avec les nombreux malades

Et les personnes seules,

J’attendrai l’aurore

Pour chanter à nouveau ta miséricorde

Et dire à tout le monde que,

Dans les tempêtes,

Tu as été mon refuge.

 

Je reste à la maison, Seigneur !

Et je ne me sens pas seul et abandonné,

Parce que tu me l’as dit :

Je suis avec vous tous les jours.

Oui, et surtout en ces jours

De confusion, ô Seigneur,

Dans lesquels, si ma présence n’est pas nécessaire,

Je vais atteindre chacun, uniquement avec les ailes de la prière.

Amen.

+ Joseph, évêque italien

 

Fraternellement,

Ad Iesum per Mariam,

M. l'abbé Alexandre-Marie ROBINEAU, Curé-doyen de Luçon et recteur de la cathédrale.

Répondre à () :


Captcha
ROBIN Gilbert | 20/03/2020 14:20

MERCI

Cailleret A Marie | 20/03/2020 21:42

Merci d'avoir évoqué Arthur en ce jour de la St Herbert. Merci aussi de nous offrir ce temps de réflexion