0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 9 octobre 2021
Méditation du 9 octobre 2021
© viechretienne.fr

| Webmaster 49307 mots

Méditation du 9 octobre 2021

2021 10 09 LA PAROLE (27 TO6) (Luc 11, 27-28)

 

            Nous devons remercier cette exclamation spontanée d’une mère, non point jalouse mais admiratrice de Marie. Jésus a pris ce compliment pour sa Mère, mais selon son habitude, Il nous élève vers « les réalités d’En-Haut. » Il exalte la maternité, et comme pour Lui la parenté dans la foi est encore plus importante, Il « établit » une « parenté spirituelle » : ceux qui gardent ses commandements deviennent « sa » famille. Deux fois « heureuse » donc sa Mère, car elle est celle qui a le mieux fait ce qu’Il a dit ! (Nous pensons à Cana : là elle dira, aux serviteurs et à nous : « Tout ce qu’Il vous dira, faites-le ! » Les disciples deviennent « la famille » de Jésus quand ils écoutent la Parole et la mettent en pratique.

 

Saint Augustin (354-430), (Sur la sainte virginité, 5) fait réfléchir à la « maternité élargie » de Marie, mère de ceux qui croient et savent dépasser le regard de la femme, et qui nous a valu une parole si éclairante de Jésus :

« Celui qui est le fruit d'une seule Vierge sainte est la gloire et l'honneur de toutes les autres saintes vierges ; car elles sont elles-mêmes, comme Marie, les mères du Christ, si elles font la volonté de son Père. La gloire et le bonheur de Marie d'être la mère de Jésus Christ éclatent surtout dans les paroles du Seigneur : « Quiconque fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux, celui-là est mon frère, ma sœur et ma mère. » (Mt 12,50)

            Il indique ainsi les parentés spirituelles qui le rattachent au peuple qu'il a racheté. Ses frères et ses sœurs sont les saints hommes et les saintes femmes qui ont part avec lui à l'héritage céleste. Sa mère est l'Église tout entière, parce que c'est elle qui, par la grâce de Dieu, enfante les membres de Jésus Christ, c'est-à-dire ceux qui lui sont fidèles. Sa mère est encore toute âme sainte qui fait la volonté de son Père et dont la charité féconde se manifeste dans ceux qu'elle enfante pour lui, jusqu'à ce que lui-même soit formé en eux (Ga 4,19)...

            Marie est certainement la mère des membres du Corps du Christ, c'est à dire de nous-mêmes, parce que par sa charité elle a coopéré à enfanter dans l'Église les fidèles, qui sont les membres de ce divin chef, dont elle est véritablement la mère selon la chair. »

 

 

                                                                     

 

Répondre à () :


Captcha