0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 9 novembre 2020
Méditation du 9 novembre 2020
© viechretienne.fr

| Webmaster

Méditation du 9 novembre 2020

2020 11 09 SON CORPS (32TO1) (Jean 2, 13-22)

 

                  Le 9 novembre, on célèbre l’anniversaire de la dédicace de la basilique du Latran, cathédrale du Pape, évêque de Rome. Jésus nous dit qu’Il est « le seul Temple ».

                  La conclusion de cette péricope (verset 22) oblige à croire que cette parole de Jésus : « Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai. » a bien été prononcée par Lui. La conséquence révèle aussi l’importance de l’événement-Résurrection. Parole « prophétique », à tous les sens du mot !

 La Résurrection est un fait historique, et montre, entre autres, que Jésus est le seul vrai Temple de la Divinité. (On comprend dès lors la révélation à la Samaritaine, Jean 4, 23 : «  Mais l’heure vient – et c’est maintenant – où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et vérité : tels sont les adorateurs que recherche le Père. »)

            Jésus manifeste Qui Il est en expulsant les hommes complices d’une action commerciale « déplacée » dans les parvis du Temple ; cela supposait en effet la tolérance des autorités religieuses. Elles sont particulièrement concernées par l’attitude de Jésus. La parole de Jésus, une citation de Zacharie 14, 21, a frappé la mémoire des disciples (verset 17) et rappelle à Jean la phrase du psaume 68/69, 10 : « L'amour de ta maison m'a perdu ; on t'insulte, et l'insulte retombe sur moi. » De fait, l’expulsion des vendeurs créera le « casus belli » majeur entre les autorités du Sanhédrin et Lui ; on ne Lui « pardonnera pas ». A partir de ce jour, on sent que sa mort même est envisagée, sinon « programmée ». En fait, son « Heure » n’est pas arrivée ; c’est Lui, Dieu, le « Maître des temps et de l’histoire ». Les événements se déroulent quand Il veut.

 Matthieu (27, 39-40) fait allusion aux reproches adressés à Jésus sur la croix :   « Les passants l’injuriaient en hochant la tête ; ils disaient : « Toi qui détruis le Sanctuaire et le rebâtis en trois jours, sauve-toi toi-même, si tu es Fils de Dieu, et descends de la croix ! »

Le temple subsistera après Jésus, mais, inauguré officiellement en l’an 66, il sera détruit en l’an 70. Il sera évoqué par Etienne dans son discours, Actes des apôtres 7, 48 : «  Pourtant, le Très-Haut n’habite pas dans ce qui est fait de main d’homme. »

C’est Dieu que nous adorons ; les églises sont les lieux de rassemblement des croyants qui « adorent Dieu en esprit et en vérité ».

 

 

Répondre à () :


Captcha