0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 9 janvier 2021
Méditation du 9 janvier 2021
© viechretienne.fr

| Webmaster

Méditation du 9 janvier 2021

2021 01 09 L’EPOUX (Epiphanie6) (Jean 3, 22-30)

           

            Jésus a baptisé, et il a transformé le baptême : d’un rite signifiant la purification, Il a fait le don de l’Esprit Saint ; plus tard, l’Eglise désignera le baptême comme un sacrement. Les disciples de Jean-Baptiste semblent avoir pris ombrage de cette pratique et lui exposent leur crainte d’une « concurrence ». Jean- Baptiste, loin de craindre ce qui est fait par Jésus rappelle son témoignage précédent (Jean 1, 19-27) et avoue humblement que Jésus a reçu de Dieu ce qu’Il pratique ; lui-même, Jean-Baptiste, doit s’effacer devant Jésus.

 La série d’images qu’il emploie montre cette obéissante soumission de l’ami de l’Epoux à l’Epoux Lui-même. Jean-Baptiste veut être l’ami de L’Epoux, ravi de joie en entendant l’Epoux. A ce propos, Jean-Baptiste dira qu’il est la « Voix » et Jésus la Parole ; lui, Jean-Baptiste sera appelé par Jésus, qui est la Lumière, la lampe qui brille et éclaire (Jean 5, 35).

Saint Augustin a commenté les derniers mots de ce discours de Jean :

« Avant Jean Baptiste, on a vu de grands, de saints prophètes en grand nombre, dignes de Dieu, pleins de son Esprit, qui annonçaient l'avènement du Seigneur et rendaient témoignage à la vérité. Cependant on n'a pas dit d'eux ce qui a été dit de Jean Baptiste : « Parmi les enfants des femmes, il n'y en a pas eu de plus grand que Jean » (Mt 11,1). Pourquoi donc cette grandeur envoyée devant celui qui est la grandeur même ? Pour donner un témoignage de la profonde humilité du Précurseur.

            Il était si grand qu'on aurait pu le prendre pour le Christ. Rien de plus facile... puisque sans qu'il le dise, c'est ce que croyaient ceux qui l'entendaient et le voyaient... Mais cet humble ami de l'époux, zélé pour l'honneur de l'époux, ne veut pas prendre la place de l'époux, comme un adultère. Il rend témoignage à son ami, il recommande à l'épouse l'époux véritable, et il a horreur d'être aimé à sa place parce qu'il ne veut être aimé qu'en lui. « L'ami de l'époux se tient debout et l'écoute ; il se réjouit d'une grande joie à sa voix. »

            Le disciple écoute le maître ; il est debout parce qu'il l'écoute, car s'il refuse de l'écouter sa chute est certaine. Ce qui relève à nos yeux la grandeur de Jean, c'est qu'il pouvait être pris pour le Christ et que, cependant, il a préféré rendre témoignage à Jésus Christ, proclamer sa grandeur et s'humilier que de passer pour le Messie et se tromper lui-même en trompant les autres. »

 

 

           

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Répondre à () :


Captcha