0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 8 octobre 2020
Méditation du 8 octobre 2020
© viechretienne.fr

| Webmaster

Méditation du 8 octobre 2020

2020 10 08 ESPRIT SAINT (27TO4) (Luc 11, 5-13)

             Une parabole suivie d’un enseignement « en clair » ;  et après un raisonnement « a fortiori », le tout se termine sur un « bouquet » : Dieu se donne dans son Esprit-Saint. La parabole veut montrer la nécessité de la persévérance dans la prière. Si sur terre des amis peuvent se permettre d’être importuns, Dieu, Lui, accordera ce qu’Il a de meilleur à ceux qui croient en Lui et Lui font part de leurs demandes, dans une prière persévérante.

            Matthieu 7, 11 parle de « bonnes choses » là où Luc parle du « don de l’Esprit Saint.» Incomparablement c’est le don le meilleur que le Père des cieux pouvait donner. Mais les disciples Le prient-ils d’accorder l’Esprit Saint ?

            L’insistance est renforcée par des formules simples à retenir comme des proverbes. A qui frappe à sa porte, Jésus a promis de venir, dans un cœur-à-cœur  (Ap 3, 20). Personne ne peut oublier les conseils pour la prière individuelle ou collective (Matthieu 6, 5-13. 7, 7-11).

            Saint Basile a écrit des « Règles monastiques » où il insistait sur la prière et ses conditions.

      « Si la faiblesse, produite en vous par le péché, vous empêche de fixer votre attention dans la prière, faites-vous cependant violence dans la mesure du possible, afin qu'en paraissant devant Dieu, vous dirigiez vers lui tous les efforts de votre esprit; et Dieu vous pardonnera, parce que si vous ne vous présentez pas devant lui avec les dispositions convenables, ce n'est point tiédeur, mais fragilité. Si vous luttez ainsi contre vous-même, ne vous retirez pas que vous n'ayez été exaucé.

      Si, au contraire, votre prière reste quelquefois sans effet, c'est qu'elle n'avait pas les conditions voulues. Vous avez prié, ou sans foi, ou sans attention, ou sans discernement dans l'objet de votre prière, ou sans persévérance.

      Il en est souvent qui font cette difficulté, qu'avons-nous besoin de prier? Est-ce que Dieu ne sait pas ce dont nous avons besoin? Oui, Dieu le sait, et il nous donne avec abondance ses faveurs spirituelles, avant même que nous les demandions; mais pour les œuvres de la vertu, et pour le royaume des cieux, il veut que nous en ayons d'abord le désir, que le désir nous porte à les chercher, en faisant avec foi et patience tout ce qui dépend de nous, et en prenant soin que notre conscience ne nous reproche aucune faute. »

 

Répondre à () :


Captcha