0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 8 juin 2021
Méditation du 8 juin 2021
© viechretienne.fr

| Webmaster 49283 mots

Méditation du 8 juin 2021

2021 06 08 SEL ET LUMIERE (10 TO2) (Matthieu 5, 13-16)

         La motivation foncière à acquérir, et, semble-t-il, à entretenir tant elle est fragile, nous est donnée dans ce verset 16 qui est comme un trésor :     «Voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux ». La grande tentation est de « s’évader » en recherchant sa propre gloriole, ce qui exclut la « gloire qui vient de Dieu ». Celle-là n’est promise que pour le ciel.

            « Sel et lumière » sont des images devenues proverbiales grâce à Matthieu : elles disent le zèle du chrétien, disciple qui doit donner du goût à une vie et devenir « guide » dans les ténèbres de beaucoup d’esprits. L’image de la lumière, indispensable pour que nos yeux voient, se comprend d’elle-même pour la vie spirituelle : nos esprits ne voient que s’ils sont guidés. Mais chacun doit se demander où il puise cette « lumière ».

            Accueillons la réflexion de Saint Grégoire de Nysse !

            « Le Seigneur encourage l’homme qui accomplit les commandements de Dieu à faire toutes ses actions en regardant vers Dieu – à plaire à Dieu seul, sans courir après une gloire quelconque venant des hommes – à fuir plutôt leurs éloges, tout comme l’ostentation, mais à être connu de tous par sa vie et ses œuvres de sorte que les spectateurs – il n’a pas dit : « admirent la démonstration  », mais : « glorifient votre Père qui est dans les cieux ».

            Ce qu’il ordonne là, c’est de rapporter toute gloire au Père, et d’accomplir toute action en vue de la volonté du Père. Et c’est auprès du Père que se trouve la récompense des œuvres de vertu.

            Le Seigneur t’invite donc à fuir l’éloge qui vient des langues et de la terre, à t’en détourner, car non seulement celui qui le cherche et l’attire se prive de la gloire de la vie éternelle, mais il peut dès maintenant s’attendre au châtiment : « Malheur à vous, dit le Seigneur, quand les hommes vous béniront ! » (Luc 6, 26)

            Fuis donc tout honneur humain, dont la fin est la honte et la confusion éternelles, et sois tendu vers les louanges d’en-haut dont David chante : « Ma louange est auprès de toi » (Ps 22, 26), et : « Dans le Seigneur se glorifie mon âme » (Ps 34, 3). »

                                                                     

 

 

 

Répondre à () :


Captcha