Paroisse Notre-Dame-de-la-Plaine - Luçon
0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 8 février 2020

| Webmaster

Méditation du 8 février 2020

(Marc 6, 30-34)

            A l’occasion de la fête du Curé d’Ars, le 4 août 2019, le Pape François a recommandé aux prêtres la compassion pour toutes les misères de leurs frères. Jésus, à plusieurs reprises, a été saisi de compassion (« pris aux entrailles », disait le texte grec des évangiles) devant la faim des foules ou la douleur du deuil. 

            Pour Marc, c’est le compte-rendu de l’envoi en mission temporaire, (récit interrompu par la mise à mort de Jean-Baptiste). Les Apôtres se réunirent auprès de Jésus, et lui annoncèrent tout ce qu’ils avaient fait et enseigné. » Marc, toutefois, ne donne pas le contenu de ce rapport ; nous aurions aimé savoir ce qu’ils « avaient fait et enseigné ».

            Le repos auquel Jésus les invite sera de courte durée, car la foule arrive  et certains repartent de sorte qu’il y a un mouvement de personnes tel qu’il ne permet guère le repos : il faut bien les accueillir et répondre aux questions posées. Le départ en barque pour un endroit désert n’a pas échappé aux curieux ; « les gens les virent s’éloigner, et beaucoup comprirent leur intention » : avoir un moment de calme, échapper au tumulte du va-et-vient de la foule.

            Mais cette foule accourt, « à pied », ce qui suppose qu’on les a suivis des yeux et rattrapés à la course en suivant le rivage. On arrive même à devancer la barque où Jésus et ses amis ont pris place ; la foule est déjà là et cherche Jésus ; «ils étaient comme des brebis sans berger ». Les foules montrent leur désarroi ; il n’y a pas que le besoin d’un « guérisseur », mais d’un « Maître » qui donne des raisons de vivre, un idéal, une « Parole sur Dieu » à une foule qui Le cherche et ne peut pas se passer de Lui…

            « Alors, il se mit à les enseigner longuement »  Le discours de Jésus va précéder la « multiplication des pains », comme dans une « liturgie de la Parole ». Jésus tient à expliquer ce qu’Il fait, car sa Parole est aussi « nourriture » : « L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de tout ce qui vient de la bouche du Seigneur. » (Dt 8, 3b)

            Ainsi Jésus instruit et montre de quoi a besoin la foule : Parole de Dieu et Pain donné annoncent l’Eucharistie, le « sacrement » de la compassion de Dieu. Dieu reste « Présent à son peuple ».

Répondre à () :


Captcha

Newsletter