0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 7 octobre 2020
Méditation du 7 octobre 2020
© viechretienne.fr

| Webmaster

Méditation du 7 octobre 2020

2020 10 07 FILS DE DIEU (27TO3) (Rosaire) (Luc 1, 26-38)

            « Le sixième mois » après la conception de Jean-Baptiste, annoncée par un ange qui n’est pas nommé Luc (1, 11), l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu… Le récit d’une visite suit, mais c’est « le Ciel qui s’incline vers la Terre ».

            Le salut de l’ange Gabriel commence par ces mots : « Réjouis-toi, comblée de grâce ! » (Luc a écrit en grec : le mot « réjouis-toi » est plus proche que « je te salue »). Que signifie : « Le Seigneur est avec toi » ? Tu es l’objet de sa bienveillance, Il te bénit, Il te protège, tu es son enfant bien-aimée. Avec l’acceptation de Marie, le Verbe de Dieu s’incarne en Marie, le Seigneur est en toi, désormais. L’ange rassure Marie : cet enfant sera « saint », et sera appelé (donc sera !) « Fils de Dieu ». C’est l’Esprit Saint qui agit et rend Marie féconde.

            « Car rien n’est impossible à Dieu ». Que ce soit notre conviction pour toute notre vie ! Dieu ne peut pas user de son pouvoir, car Il est aussi « Sagesse » ; Il ne peut pas se tromper dans ce qu’Il fait.

            Voici en quels termes Saint Léon, pape de 440 à 461, saluait l’Incarnation du Fils de Dieu ; (Certaines de ses expressions sont restées dans les prières de la liturgie au Temps de Noël).

            « Bien-aimés, les temps étant donc accomplis, qui avaient été pré-ordonnés pour la rédemption des hommes, Jésus- Christ, fils de Dieu, pénétra dans les bas-fonds de ce monde, descendant du séjour céleste tout en ne quittant pas la Gloire de son Père, venu au monde selon un mode nouveau, par une naissance nouvelle. Mode nouveau, car, invisible par nature Il s'est rendu visible en notre nature; insaisissable, Il a voulu être saisi;  Lui qui demeure avant le temps, Il a commencé à être dans le temps;  maître de l'univers, Il a pris la condition de serviteur en voilant l'éclat de sa Majesté;  Dieu impassible, Il n'a pas dédaigné d'être un homme passible; immortel, de se soumettre aux lois de la mort.  Naissance nouvelle que celle selon laquelle Il est né conçu par une vierge, né d'une vierge sans qu'un père y mêlât son désir charnel,  sans que fut atteinte l'intégrité de sa mère, une telle origine convenait en effet à celui qui serait le Sauveur des hommes;  afin que tout à la fois Il eût en Lui ce qui fait la nature de l'homme  et ne connut pas ce qui souille la chair de l'homme. Car le Père de ce Dieu qui naît dans la chair, c'est Dieu. »

 

 

                                                    

                                                                                                                                                             

 

Répondre à () :


Captcha