0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 6 juillet 2021
Méditation du 6 juillet 2021
© viechretienne.fr

| Webmaster 49321 mots

Méditation du 6 juillet 2021

 

2021 07 06 MOISSON (14TO2) (Matthieu 9, 32-38)

 

            Matthieu s’attarde à souligner  l’admiration des foules devant la puissance de Jésus : le lien entre la maladie et le démon est établi en premier lieu : c’est le démon qui empêche cet homme de parler. Et Jésus, qui a pouvoir sur le démon commence par l’expulser. Matthieu note la réaction de bon sens de la foule : « Jamais rien de pareil ne s’est vu en Israël ! » (v.33) Cela fait penser à l’écho des miracles d’Elie et d’Elisée !

Mattieu reviendra (12, 24-30) sur ce cas  de possession; ici, il passe à une autre étape du ministère de Jésus.

Les versets 35-38 résument son attitude («proclamant l’Évangile du Royaume ») et l’application spontanée (« guérissant toute maladie et toute infirmité. »). Jésus s’adresse aux foules dans les synagogues : il n’y a pas de lieu où Il puisse rencontrer plus de personnes, même si des foules L’ont suivi dans les déserts ; du moment qu’Il y opère aussi des guérisons, Il montre que le royaume de Dieu se manifeste par la Parole et l’action bienfaisante, quel que soit le lieu.

Le verset 36 décrit d’un mot rapide le « désert spirituel » du peuple d’Israël à cette époque. Ce qui manque, c’est un ou des responsables qui conduisent à Dieu. Jésus est venu pour cela : Il promettra de nous conduire vers le Père. Sur terre, Il a fait tout pour la Moisson.

Sainte Thérèse de Lisieux, Carmélite et docteur de l’Eglise, priait et aidait ses sœurs à prier pour les ouvriers de la Moisson.

« Pourquoi Jésus dit-il donc : « Demandez au maître de la moisson qu'il envoie des ouvriers » ? Pourquoi ?

Ah ! c'est que Jésus a pour nous un amour si incompréhensible qu'il veut que nous ayons part avec lui au salut des âmes. Il ne veut rien faire sans nous. Le créateur de l'univers attend la prière d'une pauvre petite âme pour sauver les autres âmes rachetées comme elle au prix de tout son sang. Notre vocation à nous ce n'est pas d'aller moissonner dans les champs de blés mûrs. Jésus ne nous dit pas : « Baissez les yeux, regardez les campagnes et allez les moissonner ». Notre mission [comme Carmélites] est encore plus sublime. Voici les paroles de notre Jésus : « Levez les yeux et voyez. Voyez comme dans mon Ciel il y a des places vides, c'est à vous de les remplir ; vous êtes mes Moïse priant sur la montagne (Ex 17,8s). Demandez-moi des ouvriers et j'en enverrai, je n'attends qu'une prière, un soupir de votre cœur ! »

 

 

 

Répondre à () :


Captcha