0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 4 septembre 2021
Méditation du 4 septembre 2021
© viechretienne.fr

| Webmaster 49272 mots

Méditation du 4 septembre 2021

2021 09 04 MAÎTRE DU SABBAT (22TO6) (Luc 6, 1-5)

 

            La question de certains pharisiens au verset 2 ne concerne pas le « dommage » causé au propriétaire du champ, mais  la violation du sabbat. Cette question ne se posait pas au temps de Jésus, mais est devenue un litige entre les communautés juive et chrétienne après les années 70.

            Au verset 3, le Père Benoît (dans « Exégèse et Théologie », page 239) fait remarquer à propos de la référence de Jésus à David : « Ce n’est pas parce que David peut s’affranchir en certains cas du sabbat, que le Fils de l’Homme en est maître lui aussi. C’est au contraire parce que le Fils de l’Homme est maître du sabbat, et en général de la loi juive, qu’Il peut se réclamer du précédent de David et dispenser souverainement ses compagnons en cas de besoin. »

            L’expression « maître du sabbat » (v.5) mérite aussi une explication : à partir de texte grec, « maître » traduit « Kurios », Seigneur. Le mot du vocabulaire impérial, (attribué à Jésus après la Résurrection) Lui octroie une « Seigneurie universelle », et donc une portée  transcendante. De même que l’empereur est souverain, Jésus a donc un  « pouvoir exceptionnel » sur toutes les institutions. C’est ce que voudront attester les chrétiens en « remplaçant » le sabbat par le Dimanche, jour du « Dominus », traduction de «Kurios ».

            L’idée des chrétiens comportait moins l’image du « repos de Dieu » après la Création que celle d’une « Création nouvelle », dont parlera l’Apocalypse 21. C’est une nouvelle « façon de voir » toute la Création : la création suggère, dans sa face visible, le « monde de Dieu », surnaturel. Ce « nouveau regard » comportera aussi la notion de « don de Dieu », car c’est Lui qui fait participer l’homme à toute sa vie. Le jour du sabbat devient le dimanche de la prière gratuite, le Jour de l’action de grâce au Dieu dispensateur de tous les biens. Comment un chrétien pourrait-il oublier les mots de Jésus rapportés par Jean 5, 16-17 : « Et ceux-ci persécutaient Jésus parce qu’il avait fait cela le jour du sabbat. Jésus leur déclara : « Mon Père est toujours à l’œuvre, et moi aussi, je suis à l’œuvre. » C’était à propos de la guérison de l’infirme à la piscine de Béthesda, le jour du sabbat.

 

 

 

Répondre à () :


Captcha