0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 4 novembre 2019 © viechretienne.fr

| cplucon

Méditation du 4 novembre 2019

(Luc 14, 12-14)

            Celui qui invite « pour qu’on lui rende » cherche la gloire qui vient des hommes ; il a déjà reçu sa récompense, selon Matthieu 6, 2. Mais celui qui invite des pauvres, en leur qualité de pauvres, en sachant qu’ils ne pourront pas « rendre la pareille » et qui le fait par amour de ces pauvres, celui-là prépare un accueil d’amis au ciel. Nos contemporains parlent du « sacrement du pauvre ». Le servir conduit à Dieu.

            « Lors de la résurrection des justes », c’est l’événement qui précèdera le Jugement dernier. Le passage de Matthieu 25, 31- 46 qui le décrit évoque précisément les paroles de Jésus qui séparera ceux qui ont mis en pratique son commandement du service des frères, et ceux qui l’auront omise. A chacun donc de prendre au sérieux la Parole de Dieu. Lors de cette résurrection des justes, éclatera la « vérité » de chacun des hommes ; nul ne pourra dissimuler son comportement. Alors apparaîtra que Dieu n’a pas parlé en vain. Sa Parole nous est parvenue particulièrement par son Fils, Jésus, « Parole vivante du Père ». Lui, Jésus, nous a dit : « Mes paroles sont Esprit et elles sont Vie » (Jean 6, 63).

            Car ce sont elles qui nous jugent, comme le dit Jean aussi (12, 48). Dieu ne se laisse pas narguer ; Il est le Maître. Il ne nous a pas envoyé son Fils, son Verbe, pour que nous discutions ses paroles, mais pour qu’en les observant nous trouvions le bonheur véritable. Il nous fait découvrir que nous ne pouvons « être heureux sans Dieu ». Il se sert pour cela du service des plus humbles de nos frères, car « il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir » (Actes des Apôtres 20, 35).

            Saint Grégoire de Nysse voyait dans les pauvres « les portiers du ciel, de puissants accusateurs et d'éloquents défenseurs ».

            « Gardez-vous donc de mépriser les pauvres, comme s'ils n'avaient droit à rien. Réfléchissez à ce qu'ils sont, et vous reconnaîtrez bientôt leur dignité et leur valeur. Ils sont revêtus de l'image de Jésus-Christ, ils sont les héritiers des biens futurs, les portiers du ciel, de puissants accusateurs et d'éloquents défenseurs, sans avoir besoin de prendre la parole, mais par leur seule présence devant le Juge suprême. » 

Répondre à () :


Captcha
advertisment-image

Inscription à la newsletter Newsletter de la paroisse Notre Dame de la plaine - Luçon


Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| Connexion | Inscription