0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 4 janvier 2021
Méditation du 4 janvier 2021
© viechretienne.fr

| Webmaster

Méditation du 4 janvier 2021

 

2021 01 04 UNE LUMIERE (5EPIPHANIE1) (Matthieu 4, 12-17.23-25)

 

C’est comme une entrée solennelle ! Matthieu a l’air surpris de voir Jésus en mission dans ce pays où les païens  (« Galilée des nations ! ») se mêlent aux croyants : la région du Lac, jadis attribuée à Zabulon et à Nephtali, passait pour un pays opprimé par les invasions chaldéennes et resté comme déshérité ; Isaïe (8, 23 s) avait annoncé l’intervention de Dieu. Matthieu la voit réalisée dans la visite de Jésus. « Un grande lumière s’est levée. » Bien sûr, on pense au mot de saint Luc (2, 32) « Lumière pour éclairer les nations. » La Galilée n’est pas « oubliée » par Dieu : ce sera le champ d’action habituel de Jésus et de ses apôtres.

« Convertissez-vous, car le royaume des Cieux est tout proche. » Matthieu nous donne là le pivot de la prédication, le « thème » habituel des discours de Jésus. En quoi consiste donc ce « Royaume des cieux » ? –« Israël espère un Messie qui instaurera un royaume éternel de paix et de justice, le « Royaume des cieux » Jésus se présente comme Celui qui vient enfin réaliser ce Royaume qui ne sera pas terrestre » (A. Marchadour.) Ce « Royaume » sera enfin celui de la justice, de la piété, du respect des autres, un peu comme si celui du ciel était déjà commencé sur terre, et il l’était ! : Jésus ne se fait pas d’illusion, mais Lui est parfait : on peut Le croire et suivre ses préceptes. Il parle et guérit,  comme un Berger ses brebis…

La conclusion généralise son action bienfaisante ; avec Lui, le « Royaume » est inauguré ; de fait, il commence sur terre où les sujets sont des hommes et non des anges ;  les promesses des prophètes se réalisent ; en voyant Jésus guérir, les foules accourent de toute la région ; un jour, à Capharnaüm, il remet les pécheurs et suscite une polémique qui va dégénérer en complot contre Lui.

            Il demandait surtout la conversion ; sans elle le Royaume ne peut progresser. Dieu se fait proche des hommes en Jésus, mais si l’on use de sa liberté pour s’écarter de Lui, Il se tait ; Il demande le « cœur » et non pas une adhésion à un « parti ». « Suivre Jésus », c’est vivre comme Lui. Il n’enrôle pas, mais demande qu’on prolonge sa sainteté rayonnante.

Il bénit, encourage et ne condamne pas.

Premier Précédent Suivant 

 

Répondre à () :


Captcha