0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 31 décembre 2020
Méditation du 31 décembre 2020
© viechretienne.fr

| Webmaster

Méditation du 31 décembre 2020

2020 12 31 GRÂCE APRES GRÂCE (Sainte Famille4) (Jean 1, 1-18)

 

                                                                     

Même péricope que le Jour de Noël ! Le « Prologue » de l’Evangile de Jean est si important qu’il mérite une étude pour laquelle Alain Marchadour nous aide dans son livre « VENEZ ET VOUS VERREZ » (Bayard). (Pages 36-37).

«Le Verbe a pris chair » : dans le langage sémitique, la chair désigne l’homme dans sa réalité éphémère, fragile, à l’opposé du Dieu de gloire du Sinaï… Comment celui qui est Verbe subsistant peut-il se risquer à devenir  « chair », c’est-à-dire homme fragile, éphémère, mortel ? Isaïe a exprimé avec force ce contraste en opposant le Verbe subsistant à l’herbe passagère (Isaïe 40, 8). Tel est le choix de celui que l’évangéliste n’a désigné jusque-là que sous l’appellation de Verbe. Dès l’instant où l’incarnation historique est affirmée, le terme « Verbe » disparaît du texte évangélique. Désormais Celui qui se donnera à voir aux yeux de chair, c’est l’homme Jésus, « le fils de Joseph dont nous connaissons le père et la mère » (Jean 6, 42). L’enjeu de l’évangile portera sur ce point : comment reconnaître Dieu en gloire en cet homme de chair et de sang dont l’humanité transparaît à travers sa fatigue, ses larmes, son trouble devant la mort ? La raison première, le refus de Jésus par les autorités juives, elle est là. La croix constitue le sommet de ce scandale, car c’est là que Jésus affirme la plénitude de l’amour de Dieu pour les hommes : « Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous saurez que moi, je suis » (Jean 8, 28) (…)

Aujourd’hui encore, l’humanité réelle du Verbe est chemin de sens. Celui qui est présent à chaque homme en sa conscience (« Il était la lumière véritable qui brille pour chaque homme ») revendique, par son incarnation, d’être accueilli par tout homme, car Il est chemin, vérité et vie ».

 

(31 décembre : ne manquons pas de remercier Dieu pour toute grâce reçue pendant cette année !)

 

Répondre à () :


Captcha