0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 3 septembre 2020
Méditation du 3 septembre 2020
© viechretienne.fr

| Webmaster

Méditation du 3 septembre 2020

2020 09 03 LAISSANT TOUT (22To4) (Luc 5, 1-11)

            La prédication du Royaume de Dieu a eu pour cadre géographique surtout les environs de Lac de Tibériade. Luc souligne l’empressement des foules à écouter Jésus sur le rivage du Lac. Jésus se sert de la barque de Simon comme d’une chaire ; demain, Il confiera la Parole à Pierre lui-même. Jésus « enseigne » : la pêche miraculeuse sera aussi un « enseignement ».

            L’action de Jésus est évidente dans son influence sur la décision de Pierre et sur la « concordance » avec une telle quantité de poissons que leurs filets allaient se déchirer. Qu’on le veuille ou non, l’action surnaturelle de Jésus est évidente ; en plus, nous découvrons que la pêche miraculeuse est liée à l’obéissance de Pierre et à sa « conversion ». Il tenait un langage rationnel, et il passe à une réaction spirituelle où il se situe comme « pécheur », parce qu’Il a hésité à obéir devant Jésus dont Il découvre la puissance.

            « Et de même Jacques et Jean, fils de Zébédée, les associés de Simon » : un grand effroi l’avait saisi, lui et tous ceux qui étaient avec lui » : la foi et la « crainte de Dieu » ont grandi en eux tous, car la foi et l’amour sont contagieux. Tous ont bénéficié de la leçon, car l’obéissance dans la foi, grâce divine, opère au-delà des prévisions humaines.

            La conclusion de Jésus « institue » Pierre « pêcheur d’hommes ». Pierre donne ainsi l’exemple d’une foi qui change la vie ; lui et ses compagnons « suivent » Jésus ; avec Lui, ils vont découvrir ce qu’Il entend par « le Royaume ».

            Saint Augustin émet deux hypothèses pour l’interprétation de cette page.

            « D'après saint Luc, c'est à Pierre seul que le Sauveur aurait dit: «Désormais vous serez pêcheur d'hommes», tandis que suivant les deux autres Évangélistes, c'est aux deux frères que Jésus aurait adressé ces paroles. Mais Notre-Seigneur a pu très bien les dire d'abord à Pierre seul, surpris et étonné de la grande quantité de poissons qu'on avait pris, comme saint Luc paraît l'insinuer, et les avoir redites ensuite aux deux frères, ainsi que le racontent les deux premiers Évangélistes.

            Ou bien encore, on peut entendre que la pêche miraculeuse, racontée par saint Luc, arriva en premier lieu, mais sans que les deux disciples fussent dès lors appelés par le Seigneur Jésus. Il se contenta de prédire à Pierre qu'il serait un jour pêcheur d'hommes. »

Répondre à () :


Captcha