0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 3 juin 2021
Méditation du 3 juin 2021
© viechretienne.fr

| Webmaster 49272 mots

Méditation du 3 juin 2021

2021 06 03 PAS LOIN (9TO4) (Marc12, 28b-34)

 

            Rencontre où se trouve abordé un problème essentiel ! Le scribe pratique sa religion sincèrement ; mais sans doute ne se pose-t-il pas beaucoup de questions. Jésus lui fait découvrir que l’amour (de Dieu et du prochain) vaut plus que la « pratique religieuse », surtout si elle devient, comme c’était fréquent à cette époque, formaliste.

            Le commentaire de David-Marc d’Hamonville nous conduit au cœur du problème.

 

            « L’amour d’un homme pour Dieu, l’Unique, ne peut aboutir sans un détour, sans prendre en compte et l’amour du prochain et l’amour de soi-même : Dieu ne prend vraiment toute la place dans un être humain que lorsque  celui-ci fait place pleine et entière au prochain comme à lui-même…

            Vient alors la « réplique  pleine de sens » du scribe : « Cela dépasse tous les holocaustes et les sacrifices. » Le mot « holocauste », justement composé de l’adjectif « tout-entier » s’y redouble de l’autre adjectif « tout, tous », et c’est cette « totalité » sacrificielle qui est « dépassée, excédée » par le double commandement. Nous retrouvons là l’expression si importante du dépassement, de l’excès, dont la multiplication des pains a présenté le signe. Il ne s’agit plus d’une totalité, d’un tout, mais d’un débordement, d’un excès.

            La déclaration finale de Jésus, « Tu n’es pas loin du Royaume de Dieu », est la toute dernière évocation du Royaume avant la Cène : elle rappelle la toute première proclamation : « Le Royaume de Dieu est tout proche » (Mc 1, 15). Dans l’inclusion ainsi formée, quelque chose nous est dit de la primauté du commandement de l’amour dans la révélation évangélique. Ce verbe « aimer », (agapao) n’est apparu que tout à la fin de l’évangile, avec la rencontre de l’homme riche, nous l’avons vu, et le mot « prochain » ne se lit nulle part dans l’évangile de Marc en dehors du commandement, mais c’est bien là que Jésus a conduit ses disciples : c’st au plus proche de « l’amour » et du « prochain » que le Royaume de Dieu s’est fait le plus proche ! Le scribe brûle quand il aperçoit ici le dépassement du culte sacrificiel ; c’est à Jérusalem, au Temple, qu’a lieu la rencontre, parce que c’est là que saute aux yeux le déploiement incroyable du sacrificiel dans le judaïsme de l’époque de Jésus. »

 

Répondre à () :


Captcha