0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 29 septembre 2021
Méditation du 29 septembre 2021
© viechretienne.fr

| Webmaster 49288 mots

Méditation du 29 septembre 2021

2021 09 29LES ANGES DE DIEU  (26TO3) (Jean 1, 47-51)

 

                                                                     

            C’est le dernier verset (51) qui explique le choix de la liturgie pour célébrer les saints archanges Michel, Gabriel et Raphaël. Ici, Jésus a parlé de ces créatures spirituelles de Dieu. Ne cédons pas à la tentation de douter de l’existence d’êtres spirituels, serviteurs de Dieu. Ils nous sont connus, dit Saint Augustin,  par leurs « fonctions » plus que par leur « nature ».

            Que signifie « monter et descendre au-dessus du Fils de l’Homme » ? Ce songe de Jacob (Gn 28, 10-17) se réalisera quand le Fils de l’Homme sera élevé, (Jean 3, 14 s), dit la Bible de Jérusalem, c’est-à-dire quand Jésus se crucifié et ressuscité, quand Il sera « glorifié ». Vision céleste : les anges honorent Jésus comme Dieu.

            La Bible parle à plusieurs reprises des anges. C’est un ange qui garde l’entrée du Jardin où Dieu a placé Adam et Eve (Gn 3, 24). Le songe de Jacob sera commenté abondamment et deviendra un thème de littérature. Parmi tous les livres de l’Ancien Testament, celui de Daniel nous parle de façon spéciale des anges. Sans doute, l’influence de la mythologie babylonienne a-t-elle influencé le judaïsme après l’Exil.

            Le « Catéchisme de l’Eglise Catholique » (édition définitive, 1998), parle abondamment des anges (Pages 77-78). L’existence des anges est une vérité de foi. Le témoignage de l’Ecriture est aussi net que l’unanimité de la Tradition.

            De tout leur être, les anges sont serviteurs et messagers de Dieu. Parce qu’ils contemplent « constamment la face de mon Père qui est aux cieux » (Mt 18, 10), ils sont " les ouvriers de sa parole, attentifs au son de sa parole (Ps 103, 20).

En tant que créatures purement spirituelles, ils ont intelligence et volonté : ils sont des créatures personnelles (cf. Pie XII : DS 3801) et immortelles (cf. Lc 20, 36). Ils dépassent en perfection toutes les créatures visibles. L’éclat de leur gloire en témoigne (cf. Dn 109-12).

            La liturgie exprime en prière le contenu de la foi de l’Eglise. Deux fêtes en l’honneur des anges (29 septembre et 2 octobre) traduisent cette foi en autant d’hymnes à la gloire de Dieu – la première - et en action de grâce pour la protection divine par l’intermédiaire des anges gardiens, le 2 octobre.

 

 

 

 

 

 

Répondre à () :


Captcha