0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 29 mars 2021
Méditation du 29 mars 2021
© viechretienne.fr

| Webmaster

Méditation du 29 mars 2021

2021 03 29 CROYAIENT EN JESUS (Semaine sainte1) (Jean 12, 1-11)

 

Marc, dans un récit parallèle inséré dans la lecture de la Passion, n’a pas donné à son texte la même orientation (14, 3-9); Matthieu situe la scène à Béthanie, mais chez Simon le lépreux (26, 6-13). Jean, lui, associe à ce repas l’hôte de marque Lazare que Jésus vient de « réveiller d’entre les morts. » Et ce miracle a attiré vers Jésus des croyants qui s’écartent  du culte du Temple. Le complot de mort contre Jésus insère aussi  Lazare !

D’après Jean, ce repas se passe à Béthanie, où Jésus retrouve ses amis : Lazare est l’invité d’honneur ; Marthe fait le service, et Marie répand du parfum « sur les pieds de Jésus (verset 3) », (alors que Marc dit : « Sur la tête ».) Partout, Jésus mentionne les pauvres qui seront toujours parmi nous ; mais ils ne sont pas le vrai souci de Judas qui veut se donner des airs généreux : le verset 6, sévère de la part de Jean, le condamne. Jésus souligne le symbole du geste de Marie : « en vue du jour de mon ensevelissement ! » Parmi les « bonnes ouvres », les Juifs mettaient le soin aux personne décédées. Marie a vu le « réveil » de son frère comme une œuvre divine ; Jean a souligné la foi des deux sœurs au cours de la discussion sur la résurrection (Jean 11).

Le dernier verset laisse entendre l’écho de tout cela auprès des autorités du Temple ; la renommée de Jésus s’étend. Non seulement, Il a « réveillé » Lazare, mais ameute autour « une grande foule de Juifs » prêts à quitter l’obédience du Sanhédrin pour suivre Jésus.

Saint Augustin faisait une application pastorale de ce texte : le parfum de la conduite du chrétien !

 

« Et la maison fit remplie de l'odeur du parfum. » C'est-à-dire, le monde a été rempli de la bonne renommée de cette femme, car la bonne odeur, c'est la bonne renommée. Ceux qui associent le nom de chrétiens à une vie malhonnête font injure au Christ...; si le nom de Dieu est blasphémé par ces mauvais chrétiens, il est, au contraire, loué et honoré par les bons, « car nous sommes en tous lieux la bonne odeur du Christ » (2Co 2,14-15). Il est dit aussi dans le Cantique des Cantiques : « Ton nom est un parfum répandu » (1,3).         

Répondre à () :


Captcha