0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 29 avril 2021
Méditation du 29 avril 2021
© viechretienne.fr

| Webmaster

Méditation du 29 avril 2021

2021 04 29 AUX TOUT-PETITS (4Pâques5) (Matthieu 11, 25-30)

 

            Sainte Catherine de Sienne (1347-1380) est restée humble ; elle savait à peine lire et écrire. Pourtant, en dictant son « Dialogue », elle a mérité de devenir Docteur de l’Eglise, en 1970, par Saint Paul VI. (Et saint Jean-Paul II la proclamera  co-patronne  de l’Europe, en 1999).

            Son rôle a été considérable à une époque troublée de l’histoire de l’Eglise, dans laquelle elle a voulu proclamer le primat de l’amour dont Dieu lui révélait les secrets. C’est Lui qui a l’initiative de tout amour ; Il appelle les âmes à répondre à cet amour, et comble ceux qui essaient de répondre généreusement. Jésus a révélé, en l’y associant, les souffrances de la Passion, et l’amour qui Le poussait à tout accepter pour la Rédemption des hommes.

            Sainte Catherine a écrit un commentaire de ce passage de Matthieu, utilisé pour la liturgie de sa fête :

« Ô Père, je vous remercie de ce que vous n’avez pas méprisé votre créature. Vous n’avez pas détourné de moi votre visage, et vous n’avez pas repoussé mes désirs. Vous, la Lumière, vous n’avez pas considéré mes ténèbres ; vous, la Vie, vous ne vous êtes pas éloigné de moi, qui suis la mort ; vous, le Médecin suprême, vous avez regardé ma grande infirmité ; vous, l’éternelle Pureté, vous ne vous êtes pas détourné de mes souillures et de mes misères ; vous, l’Infini ; moi, le néant ; vous, la Sagesse ; moi, la folie. Malgré les fautes et les vices innombrables qui sont en moi, vous ne m’avez pas méprisée : oui, vous, la Sagesse, la Bonté, la Clémence ; vous, le Bien suprême et infini.

 Dans votre lumière j’ai trouvé la lumière ; dans votre sagesse, la vérité ; dans votre clémence, la charité et l’amour du prochain. Qui vous a déterminé ? Ce ne sont pas mes vertus, c’est votre seule charité. L’amour vous a porté à éclairer l’œil de mon intelligence par la lumière de la foi, pour me faire connaître et comprendre votre Vérité qui se manifestait à moi.

            Faites, Seigneur, que ma mémoire puisse retenir vos bienfaits ; que ma volonté s’embrase, du feu de votre charité ; que ce feu me fasse répandre tout mon sang, et qu’avec ce sang donné pour l’amour du Sang et avec la clef de l’obéissance, je puisse ouvrir la porte du ciel. »

 

 

  Suivant 

Répondre à () :


Captcha