Paroisse Notre-Dame-de-la-Plaine - Luçon
0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 28 novembre 2019

| cplucon

Méditation du 28 novembre 2019

(Luc 21, 20-28)

                        Même si les prises de Jérusalem en 597 et 587 avant Jésus-Christ et celle de l’an 70 se sont ressemblées et ont connu des misères analogues, on ne peut pas déduire, selon les historiens et exégètes, que Luc veut donner de la dernière en date un récit de l’événement comme déjà accompli. Les détails cruels qu’il raconte s’inspirent des horreurs du siège de Nabucodonosor, de Jérémie… et d’autres prophètes qui ont vu dans l’Exil à Babylone un événement comparable à ce qu’avait été l’Exode.

            Les versets 21-26 rappellent les pages « apocalyptiques » de Daniel et constituent autant d’appels à la conversion (« Tenez-vous prêts… ») Mais le verset 27 introduit ce que Matthieu a amplifié dans son Jugement Dernier, 25, 31-46 : immense fresque de fin des temps, théophanie du triomphe du Christ, « avec puissance et grand gloire », Jésus, Roi de l’Univers, devant Qui les justes et tous ceux qu’Il a « justifiés » chanteront le Cantique de l’Agneau (Apocalypse 15).

            Si cette « préparation » fait peur, le dernier verset de notre texte ouvre à la confiance : Dieu nous a tellement montré qu’Il nous aimait que nous pourrons alors nous « redresser et relever la tête », pour chanter sa louange : nous serons sauvés ! L’ouvre opérée par Lui, la Rédemption aura pleinement « réussi ». L’humanité rassemblée devant Lui verra s’accomplir toutes les promesses de salut.

            Saint Grégoire le Grand a précisé de tableau de la « rédemption ».

            « Les prédictions qui précèdent s'adressaient aux réprouvés, les paroles de consolation qui suivent sont pour les élus: « Pour vous, lorsque ces choses commenceront d'arriver, regardez en haut, et levez la tête, parce que votre rédemption est proche ». 

            Comme s'il disait: Lorsque vous verrez se multiplier les fléaux du monde, levez la tête, c'est-à-dire livrez-vous à la joie de vos cœurs, parce qu'en même temps que finit ce monde que vous n'aimez pas, la rédemption que vous avez cherchée approche. Dans le langage de l'Écriture la tête est souvent prise pour le cœur (Si 2, 14; Si 32, 11), parce que le cœurdirige les pensées comme la tête gouverne les membres du corps; lever la tête, c'est donc élever nos âmes vers les joies de la patrie céleste. »

Répondre à () :


Captcha

Newsletter