0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 28 juin 2020
Méditation du 28 juin 2020
© viechretienne.fr

| Webmaster

Méditation du 28 juin 2020

2020 06 28 RECOMPENSE (13TO) (Matthieu 10, 37-42) 

            Dieu est un « Au-delà » de tout ce qu’on pourrait imaginer, un « Absolu », l’Absolu. Lui seul, qui sait les liens tissés entre un enfant et ses parents, peut demander de Le préférer même à eux. C’est « prendre sa croix » que cette préférence ! L’enseignement de Jésus hisse au niveau de la vie éternelle : perdre sa vie au jugement des hommes pour gagner la Vie éternelle, la Vie « selon Lui » est digne de récompense.

            Jésus se « situe » ensuite comme l’Envoyé du Père. L’accueillir, c’est accueillir le Père. Il en ira de même pour les apôtres : les accueillir, c’est accueillir Jésus, et donc le Père.

            Ces formules des versets 40-41 concernent des personnes ou des catégories de personnes aboutissent à la même conclusion : Dieu, qui voit le cœur, remettra à chacun sa récompense. Entre « prophètes » et « justes » notons une grande différence : le prophète a reçu une mission de déclarer au roi ou au peuple la volonté de Dieu ; le juste mène une vie conforme à la volonté de Dieu. Pour Matthieu, une récompense est attachée au « service » dans cet état. D’après les Evangiles, les hommes que Jésus rencontre ne sont pas tous « justes ». Le publicain de Luc 18, 9-14 descend du Temple « justifié », et le pharisien se croit « juste », mais ne l’est pas.

            A travers l’image du « verre d’eau » offert à un disciple en sa qualité de disciple, tous voient que le moindre geste accompli « pour Dieu » recevra sa récompense.

            Saint Augustin montrait à quel point l’affection pour les siens doit conduire à Dieu.

            « Aime donc ton père, mais pas plus que ton Dieu ; aime ta mère, mais aime plus encore l'Église, qui t'a engendré à la vie éternelle. (...) En effet, si tu dois tant de reconnaissance à ceux qui t'ont engendré à une vie mortelle, quel amour dois-tu à ceux qui t'ont engendré pour l'éternité ? Aime ton épouse, aime tes enfants selon Dieu, pour les amener à servir Dieu avec toi, et lorsque vous lui serez réunis, vous ne craindrez pas d'être séparés. Ton amour pour ta famille serait bien imparfait si tu ne les conduisais pas à Dieu. (...)

            Prends la croix et suis le Seigneur.  (...) La nature de serviteur dont il s'est revêtu pour toi a fait entendre la voix de l'homme, la voix de la chair. Il a pris ta voix afin d'exprimer ta faiblesse, et te donner sa force (...), et te montrer quelle volonté préférer. »

Répondre à () :


Captcha