0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 28 juillet 2020
Méditation du 28 juillet 2020
© viechretienne.fr

| Webmaster

Méditation du 28 juillet 2020

2020 07 28 RESPLENDIRONT (17TO2) (Matthieu 13, 36-43)

            « Histoire de semence », cette parabole exalte l’œuvre de Dieu qui finira dans la gloire, tandis que le sale travail du diable ne méritera que le feu et la honte.

            Chez tout homme – à l’exception de Jésus et de Marie – l’ivraie a poussé avec le bon grain inextricablement. La sainteté est une grâce que l’homme accueille avec joie et met à profit au maximum. Il est bon d’évoquer Saint Paul qui faisait le mal qu’il haïssait alors qu’il voulait faire le bien et ne le faisait pas. Le bon grain et l’ivraie « luttent » au fond de nous !

            Puisque Jésus a expliqué la parabole « à ses disciples en particulier », il importe  de voir comment tenir compte de la mise en garde qu’elle comporte : on peut trouver là une annonce indirecte du Jugement dernier (Matthieu 25, 31-46).

                Qui sont « les fils du Royaume ? » et les « fils du Mauvais ? » Difficile de répondre si on ne tient pas compte du « champ qui est le monde ». Le monde est uns « réalité ambiguë qui témoigne encore de son Créateur, mais qui s’oppose à Dieu par son esprit, sa sagesse, sa paix : il ne connaît ni Dieu ni Jésus, il les a en haine » (Xavier Léon-Dufour. Dictionnaire du Nouveau Testament, art. « Monde »). Les fils du Royaume se laissent guider par Dieu, et, devenus « justes » (justifiés par Dieu) « resplendiront comme le soleil dans le Royaume de leur Père », tandis que « les fils du Mauvais » seront jetés dans la fournaise. Il s’agit bien de personnes différentes, même si l’ivraie pousse aussi en chacun de nous.

            L’appel final s’adresse à chacun, pour l’inviter à la vigilance : c’est d’abord une Parole de Dieu à comprendre pour ne pas laisser son champ personnel envahi par l’ivraie et ne pas s’autoriser du mal chez le voisin pour l’admettre en soi. Il est aussi tentant de se laisser prendre au piège des paroles du Mauvais ; les « fils du Royaume » savent et apprennent chaque jour par leur expérience à discerner ce qui les conduit à la Lumière de Dieu ; ils déjouent les pièges du Tentateur en criant avec Jésus : « Ne nous laisse pas entrer en tentation mais délivre –nous du Mal ! »

            Les « anges-moissonneurs » sont aussi les conseillers qui orientent vers l’obéissance à Dieu, les anges gardiens.

Répondre à () :


Captcha