0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 27 novembre 2021
Méditation du 27 novembre 2021
© viechretienne.fr

| Webmaster 49305 mots

Méditation du 27 novembre 2021

2021 11 27 DEBOUT DEVANT LE FILS (34TO6) (Luc 21, 34- 36)

 

            Notre cœur n’est-il pas tenté de s’assoupir devant l’urgence (tout artificielle) du travail à faire et qui prend l’apparence de l’essentiel ? L’image du filet qui s’abat ne nous est plus familière ; il s’agissait jadis d’un filet-piège-aux-oiseaux ainsi conçu pour s’abattre en emprisonnant les oiseaux attirés par un appât.

 Le verset 36 veut donner les moyens de la vigilance : « Eveil et prière en tout temps » ; l’idéal est de « paraître debout », et non pas « endormis ». C’est bien là un enseignement permanent de Jésus, commenté par de nombreux saints au cours de l’histoire de l’Eglise.

         Saint Grégoire de Nysse (335- 395) commentait ainsi  « Tenez-vous sur vos gardes… »

« Le Seigneur a fait à ses disciples de grandes recommandations pour que leur esprit secoue comme une poussière tout ce qui est terrestre dans la nature et s'élève ainsi au désir des réalités surnaturelles ; selon l'une de ces recommandations, ceux qui se tournent vers la vie d'en haut doivent être plus forts que le sommeil et garder toujours leur esprit vigilant... Je parle de cet assoupissement suscité chez ceux qui sont enfoncés dans le mensonge de la vie par ces rêves illusoires que sont les honneurs, les richesses, le pouvoir, le faste, la fascination des plaisirs, l'ambition, la soif de jouissance, la vanité et tout ce que l'imagination entraîne les hommes superficiels à poursuivre follement. Toutes ces choses s'écoulent avec la nature éphémère du temps ; elles sont du domaine du paraître... ; à peine ont- elles paru exister, elles disparaissent à la façon de vagues sur la mer...


            C'est pour que notre esprit soit dégagé de ces illusions que le Verbe nous invite à secouer des yeux de nos âmes ce sommeil profond, afin que nous ne glissions pas loin des réalités véritables en nous attachant à ce qui n'a pas de consistance. C'est pourquoi il nous propose la vigilance, en nous disant : "Tenez vos reins ceints et vos lampes allumées" (Lc 12,35). Car la lumière, en brillant devant les yeux, chasse le sommeil, et les reins serrés par la ceinture empêchent le corps d'y succomber... Celui qui est ceint par la tempérance vit dans la lumière d'une conscience pure ; la confiance filiale illumine sa vie comme une lampe... Si nous vivons comme cela, nous entrerons dans une vie semblable à celle des anges. »




 

 

 

 

Répondre à () :


Captcha