0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 27 juin 2020
Méditation du 27 juin 2020
© viechretienne.fr

| Webmaster

Méditation du 27 juin 2020

2020 06 27 SELON TA FOI (12TO6) (Matthieu 8, 5-17)           

            Jésus écoute le centurion et découvre en lui des dispositions profondes : « Amen, je vous le déclare, chez personne en Israël, je n’ai trouvé une telle foi ». La guérison, obtenue « selon la foi » enseigne que des païens sont prêts à croire, ou du moins sont bien disposés devant le message évangélique. C’est ce qui se passera au temps des Actes des Apôtres ; il arrivera même à Paul de trouver un meilleur accueil chez les païens que devant les Juifs de la Diaspora.

            Jésus offre au centurion d’aller chez lui ; projet de délicatesse car un Romain n’entre pas en principe chez un Juif, ni l’inverse (Actes des Apôtres 10, 28). C’est alors que l’astuce du centurion montre sa foi, comme liée à son métier. Si lui qui obéit se fait aussi obéir, que Jésus commande à la maladie, et elle obéira      . Jésus commande à la maladie « à distance ». La foi du centurion est récompensée. «Et, à l’heure même, le serviteur fut guéri. »

            Les Pères de l’Eglise verront dans cet épisode l’annonce de l’entrée des païens dans l’Eglise. La Pentecôte fera comprendre que le salut opéré par Jésus est offert à tous ; dans « l’humour de Dieu » perceptible notamment à la lecture des Actes des Apôtres, c’est un Juif, Paul, qui sera le pionnier de l’évangélisation des nations païennes, « Apôtre des Gentils ».

            Le prestige de Pierre explique-t-il à lui seul que les trois évangélistes, dits « synoptiques » aient fait mémoire de la guérison de sa belle-mère. La mention est discrète, mais le contexte (« le soir venu ») semble indiquer que cette guérison a lieu un jour du sabbat, à la maison. Jésus « touche la main », comme un médecin. Jésus rend la santé à cette femme, et Pierre découvre encore plus Qui est Jésus. La belle-mère de  Pierre sert Jésus et les apôtres.

            « Le soir venu », quand le soleil est couché, on n’est plus dans le sabbat. Mais les habitants de la région qui ont guetté l’heure et la présence de Jésus conduisent leurs malades et les possédés auprès de Lui. Matthieu ne fait pas d’autre commentaire que l’application des oracles d’Isaïe 53, 4. « Serviteur », Jésus est venu prendre sur Lui l’expiation des péchés, et Il a pu ainsi soulager les hommes des maux corporels qui sont la suite et la peine du péché. (Note b, page 1690 de la Bible de Jérusalem, éd. 1998).

Répondre à () :


Captcha