0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 27 juillet 2020
Méditation du 27 juillet 2020
© viechretienne.fr

| Webmaster

Méditation du 27 juillet 2020

2020 07 27 PARABOLES (17TO1) (Matthieu 13, 31-35)

            « Il ne leur disait rien sans paraboles ». Alors que Matthieu voit là un accomplissement de l’oracle d’Isaïe, Marc souligne qu’en particulier, Jésus expliquait tout à ses disciples. Que sont donc les paraboles ? Demandons-le à un spécialiste : Alain Marchadour, dans son livre « Les Evangiles au feu de la critique » (éd. Bayard/Centurion 1995) (page 132), explique :

            « Jésus se fait conteur, parce qu’Il sait d’expérience que, Dieu étant indicible et mystérieux, la meilleure façon de L’approcher est la voie de la fiction et du récit. Pour cela Il emprunte les mots et les images de l’univers rural du monde juif du 1° siècle : ce sont des histoires de semence, de troupeaux, des faits divers réécrits pour faire passer un message. Parfois Il reprend des histoires connues du folklore du temps en les adaptant à son auditoire. Là, Jésus apparaît comme un maître en pédagogie, qui met sous les yeux de ses auditeurs leur propre univers de paysans de Palestine, tandis qu’Il les conduit vers l’univers de son Dieu.

            La parabole ne choisit pas de faire des discours, mais de raconter des faits, de décrire les réactions de personnages dans des situations concrètes. On touche là un trait fondamental de la révélation biblique, qui ne décrit pas, mais raconte. Pour dire Dieu, Israël raconte comment Il est entré dans l’histoire ; il récite l’histoire du salut. C’est aussi ce que fait Jésus : le Royaume de Dieu est semblable à ce qui arrive à un père et à ses fils ; il est semblable à ce qui arrive à des ouvriers embauchés à des heures différentes et payés de la même manière ; il est semblable à ce qui arrive à des serviteurs à qui le maître a confié ses biens et qui en font des usages différents… »

            Ainsi la figure d’une graine minuscule devenant un arbre explique ou décrit la croissance imprévisible et surprenante du Royaume de Dieu. La semence de la Parole reçue dans une bonne terre produit « cent pour un » dans les saints. L’efficacité de levain devient surprenante, car le levain de la Parole stimule les cœurs généreux.

            La citation du psaume 78, 2 et l’emprunt à Saint Paul (1Co 2, 7) montrent à quel point  Matthieu voit une correspondance, ou une concordance dans la révélation progressive du Royaume, comme une vie qui cherche à s’épanouir. « Tu l’as révélé aux tout -petits » (Mt 11, 25)

Répondre à () :


Captcha