0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 26 novembre 2021
Méditation du 26 novembre 2021
© viechretienne.fr

| Webmaster 49347 mots

Méditation du 26 novembre 2021

 

2021 11 26 MES PAROLES (34TO5) (Luc 21, 29- 33)

 

 

            Cette parabole « du figuier et des autres arbres » s’appuie sur la péricope d’hier au sujet des « signes précurseurs » de la rédemption. En effet, tous savent que les bourgeons annoncent que l’été est tout proche. Mais, demande Jésus, qui sait interpréter les signes des temps, les « signes » qui annoncent sa Présence et son Retour ? L’énumération de saint Luc garde toute sa pertinence, surtout à la lumière du verset 33 : «  Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas. »

            La Parole de Dieu, transmise par Jésus, ne « Lui revient pas » sans avoir fécondé la terre, disait Isaïe (55, 10), c’est-à-dire sans rappeler aux hommes qu’ils dépendent entièrement de Lui. « On n’enchaîne pas la Parole de Dieu » (2Tm 2, 9). « Mes paroles sont esprit et elles sont Vie » (Jean 6, 63). Elles sont les paroles de Dieu même ; donc plus que celle des prophètes ! « Il y a ici bien plus que Salomon…plus que Jonas » (Luc 11, 30- 32). Dieu n’a pas envoyé son Fils sur terre pour rien, mais pour sauver les hommes. Jean (12, 48) nous dit aussi : « Celui qui me rejette et n’accueille pas mes paroles aura, pour le juger, la parole que j’ai prononcée : c’est elle qui le jugera au dernier jour. »

            Que faut-il donc pour que les hommes accueillent cette Parole et la mettent en pratique ? Saint Jean Cassien (360- 435) faisait allusion à la liberté d’accueillir ce Royaume, et exhortait à en voir la « joie sans fin ».

      « Tout repose dans le sanctuaire profond de l'âme ; lorsque le diable en a été chassé et que le mal n'y règne plus, alors le règne de Dieu s'établit en nous. Mais « le Règne de Dieu, écrit l'évangéliste, ne viendra pas d'une manière visible... En vérité, le règne de Dieu est au-dedans de vous ».

            Or en nous, il ne peut y avoir que la connaissance ou l'ignorance de la vérité, l'amour du vice ou de la vertu, par quoi nous donnons la royauté de notre cœur, soit au diable, soit au Christ.

            L'apôtre Paul à son tour décrit ainsi la nature de ce règne : « Le règne de Dieu n'est pas dans le boire et le manger ; il est justice, paix et joie dans l'Esprit Saint » (Rm 14,17). Si donc le règne de Dieu est au-dedans de nous, et qu'il consiste en la justice, la paix et la joie, quiconque demeure en ces vertus est sans aucun doute dans le royaume de Dieu... Élevons le regard de notre âme vers ce royaume, qui est joie sans fin. »

 

 

Répondre à () :


Captcha