0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 26 mars 2021
Méditation du 26 mars 2021
© viechretienne.fr

| Webmaster

Méditation du 26 mars 2021

2021 03 26 LE PERE EN MOI (5Carême5) (Jean 10, 31-42)

         « La situation est donc aussi nette que possible : Il sera exécuté pour avoir dit : « Je suis le Fils de Dieu ». Et c’est ce qu’Il oblige ses ennemis à exprimer comme pour ajouter une déclaration orale à celle des faits :  « Pourquoi me lapider ? J’ai multiplié sous vos yeux les œuvres bonnes qui viennent du Père. Pour laquelle de ces œuvres voulez-vous me lapider ? » La réponse est bien ce qu’Il voulait : « Nous te lapidons parce que tu te fais Dieu alors que Tu n’es qu’un homme ».

            C’est sa mission divine, c’est son rapport avec son Père, c’est sa filiation éternelle qui est en cause. Il affirme et on nie : Il mourra pour l’avoir affirmée.

            Il semble qu’il n’y ait plus rien à ajouter. Notre Seigneur répond néanmoins à ses ennemis pour montrer leur mauvaise foi et répéter une fois de plus – et dans une formule qu’Il n’a pas encore employée – son union au Père.

            Leur mauvaise foi ! Il la prouve par l’Ecriture qui dit de ceux auxquels elle est adressée : « Vous  êtes des dieux » Mais Il ne se contente pas de revendiquer ce nom au sens qu’il a dans ce psaume ; Il se distingue au contraire formellement de ceux qui y sont désignés. Il n’est pas Dieu et Fils de Dieu au même titre qu’eux. Il se met à part (« Celui que le Père a sanctifié ») parce que son Père L’a mis à part ; Il L’a sanctifié, séparé de tous les autres, et c’est Lui qui Lui a donné sa mission « et qui L’a envoyé dans le monde ».

            Quand donc Il dit : « Je suis Fils de Dieu », sa parole n’est pas un blasphème ; c’est une expression scripturaire et qui, dans son cas, s’applique et se vérifie de façon exceptionnelle. Car Il n’est pas Fils parce que la révélation divine et les paroles qui l’expriment sont tombées et ont levé dans la terre de son âme. Ce mode de filiation est celui des créatures qui « reçoivent et conservent en leur cœur ce que Dieu a dit ». Ils deviennent des verbes de Dieu. Lui, Il est le Verbe éternel, la Parole qui exprime le Père tout entier, qui reproduit tout son Être, le Verbe de tous les verbes créés, la Parole unique, le Fils par nature. Ses actes le prouvent ; ce sont les actes de Dieu ; ils prouvent que Dieu appuie sa prétention, qu’Il dit la vérité quand Il se nomme « Fils de Dieu », qu’Il mérite donc d’être cru. »

 

 

 

 

Répondre à () :


Captcha