0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 25 septembre 2020
Méditation du 25 septembre 2020
© viechretienne.fr

| Webmaster

Méditation du 25 septembre 2020

2020 09 25 MESSIE (25TO5) (Luc 9, 18-22)

            Luc, plus que les autres évangélistes, a mentionné les moments de prière de Jésus. Ce jour-là, les disciples l’entourent ; et c’est sans doute parce qu’Il veut leur annoncer la Passion qu’Il prie pour que leur foi ne défaille pas. Quand Il pose la question : « Qui suis-Je ? »,   Jésus fait entendre qu’Il sait son identité, mais Il veut révéler « bien plus » sur son Être profond: son Nom est déjà signe d’une mission exceptionnelle. Progressivement, Il va révéler sa Divinité, ôtant des esprits qu’Il n’est pas le Messie triomphant que certains attendaient.

            Cette homélie de Saint Paul VI, à Manille, 29/11/70, a beaucoup marqué les contemporains : acte de foi et témoignage d’affection.

            « Le Christ ! Je sens la nécessité de l'annoncer, je ne peux pas le taire : « Malheur à moi, si je n'annonçais pas l’Évangile ! » (1Co 9,16) Je suis envoyé par lui pour cela ; je suis apôtre, je suis témoin. Plus est loin le but et difficile la mission, plus est pressant l'amour qui m'y pousse (2Co 5,14). Je dois proclamer son nom : Jésus est le Christ, Fils du Dieu vivant (Mt 16,16).

            Il est celui qui nous a révélé le Dieu invisible, il est le premier-né de toute créature, il est le fondement de toute chose (Col 1,15s). Il est le Maître de l'humanité et le Rédempteur : il est né, il est mort, il est ressuscité pour nous ; il est le centre de l'histoire et du monde. Il est celui qui nous connaît et qui nous aime ; il est le compagnon et l'ami de notre vie. Il est l'homme de la douleur et de l'espérance ; il est celui qui doit venir et qui sera un jour notre juge et aussi, nous l'espérons, la plénitude éternelle de notre existence, notre béatitude.

            Je n'en finirais plus de parler de lui : il est la lumière, il est la vérité ; bien plus, il est « le Chemin, la Vérité et la Vie » (Jn 14,6). Il est le Pain, la Source d'eau vive répondant à notre faim et à notre soif (Jn 6,35 ; 7,38) ; il est le Pasteur, notre guide, notre exemple, notre réconfort, notre frère.

            Comme nous, et plus que nous, il a été petit, pauvre, humilié, travailleur, malheureux et patient. Pour nous, il a parlé, il a accompli des miracles, il a fondé un Royaume nouveau où les pauvres sont bienheureux, où la paix est le principe de la vie ensemble, où ceux qui ont le cœur pur et ceux qui pleurent sont exaltés et consolés, où ceux qui aspirent à la justice sont exaucés, où les pécheurs peuvent être pardonnés, où tous sont frères. »




 

 

           

Répondre à () :


Captcha