0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 25 janvier 2021
Méditation du 25 janvier 2021
© viechretienne.fr

| Webmaster

Méditation du 25 janvier 2021

2021 01 25 PROCLAMEZ L’EVANGILE (3TO1) (Marc 16, 15-18)

           

            L’auteur de ces lignes (on sait que ce n’est pas Saint Marc) nous parle probablement de saint Paul et de ses multiples voyages racontés dans les Actes des Apôtres et dans les Lettres de Saint Paul. Qui plus que saint Paul a « proclamé l’Evangile » par tous les moyens  à sa disposition et quelles que soient les conséquences pour lui et ses adjoints…Il a sillonné le Bassin méditerranéen, avait même en projet d’aller en Espagne.

            Sans doute a-t-il dû s’adapter pour les langues (Ac 22,2) ; Le début du verset 18 fait allusion à la vipère des versets qui concernent le naufrage à Malte (Ac 28, 1-6) ; le texte suivant rappelle Jésus guérissant la belle-mère de Pierre et les divers groupes de malades signalés dans les évangiles ; l’imposition des mains (Ac 28, 8) est un geste mentionné plusieurs fois dans les évangiles ou les Actes des Apôtres … Les Apôtres ont imité Jésus dans tout ce qui pouvait « proclamer » l’Evangile.

            En ce jour, nous fêtons « la Conversion de saint Paul » racontée par saint Luc (Ac 9, 1-30) et par Paul à deux reprises : Ga 1, 11-24, et  Ac 22, 1-21.

            Dans ses « Catéchèses » sur les Apôtres, Benoît XVI, le 25 octobre 2006, a parlé de ce que cette « conversion » a valu à l’Eglise.

« Rencontrer la communauté de ceux qui se professaient les disciples du Christ fut un événement décisif pour lui. C'est par eux qu'il avait connu une foi nouvelle - un nouveau "chemin" comme l'on disait alors - qui ne plaçait pas tant la Loi de Dieu en son centre, que plutôt la personne de Jésus, crucifié et ressuscité, auquel était désormais liée la rémission des péchés. En juif zélé, il considérait ce message comme inacceptable, et même scandaleux, et il se sentit donc en devoir de poursuivre les disciples du Christ, même en dehors de Jérusalem. Ce fut précisément sur le chemin de Damas, au début des années 30, que Saul, selon ses paroles, fut "ravi par le Christ" (Ph 3, 12). Alors que Luc raconte le fait avec une abondance de détails - comment la lumière du Ressuscité l'a touché et a profondément changé toute sa vie -, dans ses lettres Paul va droit à l'essentiel et parle non seulement de vision (cf. 1 Co 9, 1), mais d'illumination (cf. 2 Co 4, 6) et surtout de révélation et de vocation dans la rencontre avec le Ressuscité (cf. Ga 1, 15-16). En effet, il se définira explicitement "apôtre par vocation" (cf. Rm 1, 1; 1 Co 1, 1) ou "apôtre par la volonté de Dieu" (2 Co 1, 1; Ep 1, 1; Col 1, 1), comme pour souligner que sa conversion n'était pas le résultat d'un développement de pensées, de réflexions, mais le fruit d'une intervention divine, d'une grâce divine imprévisible… »

 

Répondre à () :


Captcha