0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 24 mars 2021
Méditation du 24 mars 2021
© viechretienne.fr

| Webmaster

Méditation du 24 mars 2021

2021 03 24 CHEZ MON PERE (5Carême3) (Jean 8, 31-42)

                                                                     

            « La vérité vous rendra libres. »

            « Dans cette demeure où ils résident, où ils se disent le même mot, où ce mot est leur lumière et leur vie, la vie éternelle, dans ce mot qui est cette demeure, cette lumière et cette vie, dans cette vérité connue et vécue qui fait les vrais disciples, on trouve la liberté. La vérité est libératrice : « La vérité vous rendra libres ». Elle affranchit de tout lien : et c’est pourquoi elle fait l’union que les chaînes empêchent. Ces chaînes doivent tomber ; les Juifs ne peuvent venir là où Il va parce qu’ils sont enchaînés : « Où je vais, vous ne pouvez venir »

            Ils sont enchaînés à ce monde d’en bas qui est un tyran : « Vous, vous êtes d’en bas…vous êtes de ce monde ». Ce monde est en dehors de la vérité ; il s’est séparé du Père qui la prononce au fond du cœur, il ne répète plus la parole que le Père prononce ; il répète une autre parole prononcée  au dehors et qui attire au dehors. Cette parole n’a pas droit sur notre esprit ; le droit qu’elle exerce est usurpé. » (Dom Augustin GUILLERAND. « Au bord de l’abîme de Dieu. »

            Saint Augustin mettait en garde contre une fausse conception de la « liberté » ; il savait ce qu’est l’esclavage du péché

« Écoute ton espérance : « Mais le Fils y demeure pour toujours ; si donc le Fils vous rend libres, vous serez réellement libres »... Nous étions esclaves de notre égoïsme ; libérés, nous serons les serviteurs de l'amour. C'est ce que dit l'apôtre Paul : « Vous, mes frères, vous avez été appelés à la liberté ; mais que cette liberté ne soit pas un prétexte pour satisfaire votre égoïsme ; au contraire, mettez-vous, par amour, au service les uns des autres » (Ga 5,13). Un chrétien ne peut pas dire : « Je suis libre, j'ai été appelé à la liberté ; j'étais esclave, mais j'ai été racheté et suis donc sans entraves et je peux faire ce que je veux. Que personne ne s'oppose à ma volonté, je suis libre ! » Non, si tu te sers de cette volonté pour commettre le péché, tu deviens esclave du péché. N'abuse donc pas de ta liberté...; au contraire, sers-toi d'elle pour éviter le péché. Tu seras libre si tu deviens serviteur, affranchi du péché si tu deviens serviteur de la droiture. »

 

           

           

Répondre à () :


Captcha