0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 23 juin 2020
Méditation du 23 juin 2020
© viechretienne.fr

| Webmaster

Méditation du 23 juin 2020

2020 06 23 FAITES-LE  (12TO2)  (Matthieu 7, 6. 12-14)

            Notre texte commence par une consigne valable au temps où l’on immolait des bêtes au Temple de Jérusalem. Les viandes offertes sont « sacrées », et on ne devait pas les donner à des bêtes, tels les chiens. L’image de la doctrine, précieuse et sainte, concerne des gens qui vont « mal » la recevoir, et pourraient en abuser, par moquerie ou autre. Le texte, certes, ne parle pas de « Juifs hostiles »,  (le temps après la destruction du Temple, en 70), ou de païens. La confiance, à cette époque, s’est tournée en crainte de vexations ou de persécutions.

            Le Livre de Tobie (4, 15) donnait la consigne (appelée « règle d’or ») de ne pas faire subir aux autres ce qu’on n’aimerait pas supporter de leur part. Jésus, et après Lui les écrits chrétiens, donnent à cette maxime un tour positif (« Faites-le ! »), bien plus exigeant ; car le disciple du Christ doit prendre l’initiative de la charité, du pardon et de tout ce qui peut aider son frère. Halte à la timidité qui attend ! Toi, prends les devants ! Inspire-toi du précepte de Jésus, en Matthieu 5, 23-24 : ton frère a quelque chose contre toi, va au-devant de lui pour te réconcilier avec lui ! Sois le premier à donner une preuve d’amour et de pardon !

            Saint Jean Chrysostome montre qu’on ne reste pas longtemps sur le chemin, mais que la « cité » vers laquelle on va est radieuse.

            « Notre-Seigneur n'appelle cette voie étroite que pour la rendre plus douce ; par-là, en effet, il nous avertit d'être sur nos gardes, et il dirige nos désirs vers le but qu'il nous propose. N'est-il pas vrai que celui qui combat dans l'arène puise un nouveau courage quand il voit son souverain admirer ses généreux efforts ? Ne nous laissons donc pas abattre sous le poids des afflictions qui viendront fondre sur nous : la voie est étroite, mais non pas la cité. Ne cherchons pas le repos ici-bas, et ne redoutons pas de tribulations dans l'autre vie. En ajoutant : « Car il y en a peu qui la trouvent, » Notre-Seigneur fait allusion à la lâcheté d'un trop grand nombre, et il nous avertit de fixer nos regards non pas sur la prospérité de la multitude, mais sur les travaux du petit nombre. »

*

            « La Loi et les Prophètes », c’est-à-dire « l’ensemble » de ce que nous appelons maintenant le « Premier Testament ». (L’expression « Ancien Testament » est remplacée par « Premier Testament »).

Répondre à () :


Captcha