0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 20 octobre 2021
Méditation du 20 octobre 2021
© viechretienne.fr

| Webmaster 49286 mots

Méditation du 20 octobre 2021

2021 10 20 ON RECLAMERA DAVANTAGE (29TO3) (Luc 12, 39-48)

            Le saint Cardinal Newman (1801-1890), sensible au retour du Christ à la fin des temps, retenait surtout le verset 40. Il commentait ainsi le fameux « Tenez-vous prêts », « pour rendre au Seigneur ce qu’Il a donné. »

             « Aujourd'hui, il murmure miséricordieusement à nos oreilles de ne pas nous fier à ce que nous voyons, de ne pas partager l'incrédulité générale, de ne pas nous laisser entraîner par le monde, « mais de prendre garde, de veiller et de prier » (Lc 21,34.36), et d'attendre sa venue. Cet avertissement miséricordieux devrait nous être toujours présent à l'esprit, tant il est précis, solennel et pressant.

         Notre Seigneur avait prédit sa première venue ; et pourtant, il a surpris lorsqu'il est venu. Il viendra de façon bien plus soudaine encore la seconde fois, et il surprendra les hommes, maintenant que, sans dire combien de temps s'écoulera avant son retour, il a laissé notre vigilance à la garde de la foi et de l'amour... Nous devons en effet non seulement croire, mais veiller; non seulement aimer, mais veiller, non seulement obéir, mais veiller. Veiller pour quoi ? Pour ce grand événement qu'est la venue du Christ...  Un devoir particulier semble nous être donné...: la plupart d'entre nous ont une idée générale de ce que veut dire croire, craindre, aimer et obéir, mais peut-être que nous comprenons moins bien ce que veut dire « veiller ».

*

      Le prophète Isaïe nous avait prévenus : la pluie qui féconde la terre ne revient pas à Dieu sans avoir produit son effet. L’image peut s’appliquer aux dons de Dieu en général. La parabole permet à Pierre  de comprendre que Dieu lui a confié une responsabilité énorme et qu’il doit rendre compte de sa mission en donnant tout ce qu’il peut.

       Cette parabole s’adresse à chacun, bien sûr : les dons de Dieu, multiples et variés, sont à faire fructifier en priorité et au maximum. Cette parabole se rapproche de celle des talents, car Dieu a donné à chacun son amour, sous des formes parfois surprenantes ; Saint Paul parlera (1 Co 12 et 13) des « dons spirituels » (les « charismes ») dont le plus haut est « la charité », tous ordonnés pour l’édification de l’Eglise. Le plus haut est « la charité ».

 

 

 

Répondre à () :


Captcha