0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 20 novembre 2020
Méditation du 20 novembre 2020
© viechretienne.fr

| Webmaster

Méditation du 20 novembre 2020

2020 11 20 MAISON DE PRIERE (33TO5) (Luc 19, 45-48)

L’épisode, raconté par tous les évangélistes, a dû être déterminant pour que « les grands prêtres et les scribes, ainsi que les notables, cherchent à le faire mourir. » Pour eux, c’est un démenti de leur tolérance, un « blasphème » contre la majesté de Dieu, un délit inqualifiable.

            Jean l’évangéliste, qui situe l’événement au début du ministère de Jésus (2, 13-22), transforme en « théophanie » le geste qui était apparemment leçon disciplinaire : le Temple de Dieu n’est plus une bâtisse, si vénérable soit-elle, mais le « Corps du Christ » lui-même. La raison de l’expulsion des vendeurs avait déjà été indiquée par Isaïe 56, 7 : « Ma maison s’appellera « Maison de prière pour tous les peuples ». Il importe de citer ici les paroles mêmes de Jésus : « Enlevez cela d’ici. Cessez de faire de la maison de mon Père une maison de commerce. » Ses disciples se rappelèrent qu’il est écrit : « L’amour de ta maison fera mon tourment. Des Juifs l’interpellèrent : « Quel signe peux-tu nous donner pour agir ainsi ? » Jésus leur répondit : « Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai. » Les Juifs lui répliquèrent : « Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce sanctuaire, et toi, en trois jours tu le relèverais ! » Mais lui parlait du sanctuaire de son corps. »

            Luc souligne le prestige de Jésus ; et pourtant la réaction de Jésus n’a pas dû être comprise ; Jésus tient un discours si «vrai » que sa sainteté révèle Dieu qui parle. Les auditeurs de Jésus ne se lassaient pas de L’entendre : à Nazareth, Luc (4, 20-22) faisait remarquer : «Tous, dans la synagogue, avaient les yeux fixés sur lui… Tous lui rendaient témoignage et s’étonnaient des paroles de grâce qui sortaient de sa bouche. »

            On le voit par cet exemple : Jésus était admiré par les foules, mais ses reproches aux responsables les dressaient contre Lui. Inlassablement, Il continuait de parler de Dieu son Père dans le Temple : «Il était chaque jour dans le Temple pour enseigner. »

            Saint  Grégoire le Grand soulignait le contraste entre Jésus et les vendeurs : Jésus répand ses bienfaits sur tous.

« Notre divin Rédempteur ne veut pas priver de ses divins enseignements les indignes mêmes et les ingrats, et après cet acte de vigueur pour venger la sainteté du temple, en chassant ceux qui l'outrageaient, il répand sur eux les dons de sa grâce: « Et il enseignait tous les jours dans le temple ».

 

 

 

Répondre à () :


Captcha