0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 2 juillet 2020
Méditation du 2 juillet 2020
© viechretienne.fr

| Webmaster

Méditation du 2 juillet 2020

2020 07 02 UN TEL POUVOIR (13TO4) (Matthieu 9, 1-8)                                                                              

            Jésus a quitté Nazareth ; il est venu s’établir à Capharnaüm ; Matthieu explique comment (4, 12) et y voit l’accomplissement d’un oracle d’Isaïe (8, 23-9, 1). Ici, en 9, 1, Matthieu dit « sa » ville : Il est donc en son pays ; et quand il reviendra à Nazareth (Luc 4, 16-30), ses compatriotes feront allusion (4, 23), très probablement, à ce que Matthieu nous raconte ici : pardon des péchés du paralytique et sa guérison. Le récit, dans Marc 2, 1-12 et en Luc 5, 17-26, est encore plus pittoresque : ils nous montrent les porteurs grimper sur le toit.

            « Confiance, mon enfant, tes péchés sont pardonnés. » Que Jésus ait pris l’initiative alors que le paralysé, lui, s’attend à une guérison, cela montre que Dieu saint mieux que nous ce qui est le plus urgent ou le meilleur pour nous ; Jésus voit l’essentiel, et fait prendre conscience que le mal physique est aussi une conséquence du péché. En remettant les péchés, Jésus guérit la source du mal ; mais comme toujours Il guérit aussi et remet l’homme debout.

            Jésus traite de « pensées mauvaises » les réflexions de certains scribes. Jésus est vrai : s’Il a dit : « Tes péchés sont pardonnés », c’est qu’Il peut le dire. « Le Fils de l’homme a le pouvoir, sur la terre, de remettre les péchés ». Jésus, en accomplissant sa mission de pardonner les péchés a été contesté, mais moins lorsqu’Il a guéri le même homme paralysé : du coup, les foules sont émerveillées et « rendent gloire à Dieu qui a donné un tel pouvoir aux hommes ». La foule a gardé son « sens de la foi » : Dieu peut tout.

            Saint Jérôme explique comment Jésus « opère un miracle extérieur comme preuve de celui qu’il opère à l’intérieur ».

            Celui-là seul qui remettait les péchés savait s'ils étaient remis au paralytique. Mais quant à l'effet de ces paroles : " Levez-vous et marchez, " chacun pouvait en juger, celui qui se levait comme ceux qui le voyaient. Quoiqu'il appartienne à la même puissance de guérir les infirmités du corps et de l'âme ; il y a cependant une grande différence entre dire et faire. Le Sauveur fait donc un miracle extérieur comme preuve de celui qu'il opère à l'intérieur. " Or, ajoute-t-il, afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a sur la terre ce pouvoir de remettre les péchés. "

Répondre à () :


Captcha