0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 2 avril 2021
Méditation du 2 avril 2021
© viechretienne.fr

| Webmaster

Méditation du 2 avril 2021

2021 04 02 VENDREDI SAINT

Cette année, Evangile de Saint MARC. Voici le récit même de la mort de Jésus ! (Marc 15, 33-41) :

 

«  Quand arriva la sixième heure (c’est-à-dire : midi), l’obscurité se fit sur toute la terre jusqu’à la neuvième heure. Et à la neuvième heure, Jésus cria d’une voix forte : « Éloï, Éloï, lema sabactani ? », ce qui se traduit : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? » L’ayant entendu, quelques-uns de ceux qui étaient là disaient : « Voilà qu’il appelle le prophète Élie ! » L’un d’eux courut tremper une éponge dans une boisson vinaigrée, il la mit au bout d’un roseau, et il lui donnait à boire, en disant : « Attendez ! Nous verrons bien si Élie vient le descendre de là ! » Mais Jésus, poussant un grand cri, expira.

 

 Le rideau du Sanctuaire se déchira en deux, depuis le haut jusqu’en bas.

 Le centurion qui était là en face de Jésus, voyant comment il avait expiré, déclara : « Vraiment, cet homme était Fils de Dieu ! »

 

.

 Il y avait aussi des femmes, qui observaient de loin, et parmi elles, Marie Madeleine, Marie, mère de Jacques le Petit et de José, et Salomé, qui suivaient Jésus et le servaient quand il était en Galilée, et encore beaucoup d’autres, qui étaient montées avec lui à Jérusalem.

 

            Beaucoup d’exégètes pensent que Jésus a prié le psaume (21) tout entier.

            La remarque de l’évangéliste sur « Eloï » s’explique par une évolution linguistique de l’hébreu à l’araméen, parlé au temps de Jésus. L’hébreu désignait Dieu, notamment en tête du psaume : « Mon Dieu, mon Dieu… » La confusion avec Elie, le prophète, s’explique par une question d’accent dans la voix, semble-t-il.

Ce récit de la mort de Jésus souligne la « rupture » entre le Temple et la nouvelle «économie » : le rideau qui fermait le Saint des Saints se déchire, et désormais, le Temple Unique, c’est Jésus ! Le salut est ouvert à tous.

            Notons que c’est un païen, le centurion romain, qui reconnaît le premier la divinité de Jésus : « Vraiment, cet homme était Fils de Dieu ! »

            Marc signale aussi un groupe de femmes « montées de Galilée ». Luc avait parlé de ce groupe, avec leurs noms (Luc 8, 1-3).

            Méditons en silence la mort de Jésus ! Pour ses disciples, le don de sa vie est une leçon majeure. « Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres. » (Jean 13,34).

 

 

 

 

Répondre à () :


Captcha