Paroisse Notre-Dame-de-la-Plaine - Luçon
0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 16 janvier 2020

| Webmaster

Méditation du 16 janvier 2020

(Marc 1, 40-45)            

            Les gestes et paroles de Jésus sont ici à regarder de près. Notre traduction nouvelle parle de « saisi de compassion » là où la Bible de Jérusalem avait : « en colère ». Sans doute faut-il remettre en cause les surcharges des manuscrits : Marc semble avoir arrangé un récit mal « établi », où selon la Loi, Jésus fait remarquer au lépreux qu’il n’a pas le droit, aux termes du Lévitique 13, 41-46, de se montrer en public ou de fréquenter les gens du village. Et Jésus montre son indignation devant cette désobéissance à la Loi : un risque spirituel et aux conséquences désastreuses. 

            Marc a donc corrigé en fonction des textes parallèles de Matthieu 8, 1-4 et de Luc 5, 12-16. (Le texte de Luc a été médité vendredi dernier 10 janvier).

            Jésus a rappelé au lépreux la Loi ; mais Lui montre que la bienveillance de Dieu passe avant même la Loi. En « touchant » le lépreux, Jésus semble faire fi de la Loi ; mais Jésus est « saisi de compassion » pour cet homme, en qui, selon l’interprétation des Pères de l’Eglise, on peut voir toute l’humanité atteinte de la lèpre du péché. Marc emploie, pour traduire la « compassion » de Jésus, le même verbe qui exprime la « pitié » de Jésus devant les foules sans berger ou sa douleur devant le convoi funèbre du fils de la veuve de Naïm. C’est aussi le bouleversement du père du prodigue. La nuance évoque que la douleur prend aux entrailles.

            On comprend aisément que Jésus recommande le silence, alors que le lépreux, dans sa joie, manifeste sa reconnaissance « en répandant la nouvelle » de sa guérison. Est-ce un trait d’humour de Marc ? Alors que « le lépreux » ne devait pas venir dans les villes ou villages, c’est Jésus qui se sent exclu de la cité des hommes au point de ne plus pouvoir y entrer. Est- ce une manière de traduire le mot d’Isaïe 53, 4 : «  En fait, c’étaient nos souffrances qu’il portait, nos douleurs dont il était chargé ? »

            Le dernier mot répond à la question : qu’Il se trouve en ville ou dans les déserts, Jésus attire à Lui : « De partout cependant on venait à lui. » Qu’est-ce qui peut attirer ainsi vers Lui sinon son immense amour pour les hommes, et notamment sa pitié pour nos misères ?

Répondre à () :


Captcha

Newsletter