0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 15 mai 2020
Méditation du 15 mai 2020
© viechretienne.fr

| Webmaster

Méditation du 15 mai 2020

2020 05 15  AIMEZ-VOUS  (5Pâques 5)(Jean 15, 12-17)

            Le lecteur remarque une inclusion de cette péricope dans « Aimez-vous les uns les autres ». C’est vraiment un « hymne à l’amour » jailli du cœur de Jésus. Le « commandement d’aimer » part du cœur de Dieu. Jésus est le modèle parfait, car Il ira jusqu’à donner sa vie : Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. Puisqu’Il est Amour, celui qui aime comme Lui devient son ami.

            La différence entre « serviteurs » et « amis » se comprend d’elle-même. La différence consiste en la « confiance » absolue ; à un ami on confie des secrets. Jésus nous confie les secrets du Père : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance. Tout m’a été remis par mon Père ; personne ne connaît le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler. » (Matthieu 11, 25-27). Baptisés, nous sommes de ceux à qui Jésus « veut révéler le Père ».

            Jésus rappelle aux siens que c’est Lui qui les a choisis. Il ne parle pas en propriétaire, mais en « ami » à qui non seulement Il confie ses secrets ou ceux du Père, mais Il sollicite leur accord de cœur et d’âme pour la mission : prêcher le Royaume en rayonnant de sa sainteté. C’est à une conformité qu’Il les convie. Tels sont les « fruits » qu’Il attend d’eux. Et s’ils sont ainsi au diapason de sa sainteté, ils pourront prier le Père en son Nom, ils sont sûrs d’être exaucés. 

            L’inclusion met l’accent sur l’amour, commencement et fin de tout. Les disciples sont appelés à tout faire par amour de Dieu.

            Saint Augustin distingue « l’amour-amitié » de « l’amour véritable ».

            « Dans quel dessein Jésus-Christ nous a- t-il aimés, si ce n'est pour nous faire régner avec lui dans les cieux? Aimons-nous donc les uns les autres pour le même motif, afin que notre amour nous sépare de ceux dont l'amour réciproque n'a point pour fin l'amour de Dieu, et qui ne s'aiment pas véritablement. Ceux au contraire qui s'aiment les uns les autres pour tendre d'un commun accord à la possession de Dieu, s'aiment d'un amour véritable. »

Répondre à () :


Captcha