0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 15 juin 2021
Méditation du 15 juin 2021
© viechretienne.fr

| Webmaster 49279 mots

Méditation du 15 juin 2021

2021 06 15 PARFAITS (11TO2) (Mattieu 5, 43-48)

           

 

La « justice », la « conformité à la sainteté du Père » doit être supérieure à celle des honnêtes gens et même des païens droits.

            La BC (II*, page 254) semble ne pas cacher la difficulté des Juifs à admettre que tout homme est « mon prochain ». (La parabole du Bon Samaritain reste significative dans ce domaine.) Elle écrit :

« L’expression « tu haïras ton ennemi » ne se trouve pas « telle quelle » dans l’A.T. Comment expliquer que Jésus allègue un tel précepte ? C’est que, d’une part, dans l’A.T. ce mot « ennemi » désigne souvent ceux qui combattent le peuple de Dieu… D’où la sévérité des Livres Saints contre ces païens, à éviter, sinon même à exterminer. D’autre part, « haïr » n’est pas à prendre au pied de la lettre, mais comme un hébraïsme soulignant la nécessité d’un choix vigoureux jusqu’à l’opposition avec ce qui pourrait aller à l’encontre (ici : de la communauté d’Israël.)

            « Priez pour ceux qui vous persécutent »… Ce n’est pas du tout une hyperbole pour les chrétiens ; car dès le premier siècle, ils auront à subir la persécution, d’abord de leurs frères juifs, puis de l’Empire romain. La prière est toujours possible ; or c’est une façon non moins vive d’aimer, de vouloir et de procurer le Bien et le Bonheur ; c’en est même le moyen le plus direct, puisqu’il passe par Dieu, qui est au plus intime de mon ennemi comme de moi-même. »

            (…) Amour inépuisable, puisqu’il est « L’ÊTRE » même de Dieu. Amour gratuit, puisque pur Don de soi. Amour universel puisqu’il ne naît pas de l’appétit pour l’objet aimé…mais d’une surabondance qui demande à se répandre sur tous, comme le soleil, comme la pluie, d’une miséricorde qu’attirent les manques à combler ou les plaies à panser. » (Fin de citation)

                                                                      *

           

Le verset 48 doit fasciner tous les disciples du Christ : continuer sa mission, car Il les a appelés et envoyés pour cela. « Le suivre », qu’est-ce donc, sinon vivre selon ce que sa Parole nous révèle de sa sainteté. Saint Grégoire de Nysse conseillait à un moine qui lui demandait en quoi consiste la perfection de la rechercher toujours, de persévérer dans sa recherche spirituelle. C’est Dieu qui opère son œuvre en nous. Mais Lui obéissons-nous ?

 

 

Répondre à () :


Captcha