0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 15 février 2021
Méditation du 15 février 2021
© viechretienne.fr

| Webmaster

Méditation du 15 février 2021

2021 02 15 AUCUN SIGNE (6TO1) (Marc 8, 11-13)

 

            Le « soupir » de Jésus en dit long sur l’incompréhension des pharisiens

devant ce qu’Il est et ce qu’Il dit. En sa Présence, ils demandent un signe qui justifie son action, et ils ne voient pas ce qu’Il est. Jésus refuse leur requête et s’en va, « en claquant la porte ». Sa Parole devrait les faire réfléchir : Il parle d’eux comme d’une « génération » qui n’a pas la foi : le mot sonne ici comme celui de Jean-Baptiste : « Engeance ».

            « Ce mot semble venir tout droit du Cantique de Moïse (Dt 32, 5.20) où celui-ci prend le peuple témoin de son idolâtrie, le traitant de « génération tortueuse et pervertie », « génération perverse ».

            Les autres évangiles développent en de multiples occasions les différends de Jésus avec les pharisiens « hypocrites ». Mais, chez Marc, la confrontation est plus rare : elle est ici particulièrement brutale dans la rupture qu’elle  occasionne. Or c’est la demande d’un « signe venant du ciel » qui provoque cette réaction violente de Jésus et ce divorce quasiment immédiat, mais d’autant plus significatif. » (David-Marc d’Hamonville. Marc, hc).

            Selon Matthieu, dans la même circonstance, Jésus dit qu’il ne sera pas donné d’autre signe que celui de Jonas, c’est-à-dire celui de la Résurrection. Or ce signe n’a été sensible qu’après la Résurrection de Jésus.

         Jésus « est la Présence de Dieu sur terre ». Il n’a pas à donner de « signe ». Selon Jean l’évangéliste, Jésus a donné des «signes » dans ce que nous appelons couramment des « miracles ». Jésus voulait nous « faire signe » en chacun d’eux ; par exemple à Cana, où Jean nous demande de voir que Jésus voulait s’attacher la foi de ses disciples. « Changer l’eau en vin », qui es est capable ? Jésus, en plus, révélait sa Présence divine : il importe donc de « voir le signe » double : « Toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à maintenant. » Révélation de Jésus…supérieure à celle des prophètes » ; et « ses disciples crurent en lui. » (Jean 2, 10-11)

            Si, comme le dit Matthieu (16, 3) nous sommes capables d’interpréter la météo, comment n’arrivons-nous pas à « voir dans la foi » les « signes » du Ciel, de Dieu « Maître des temps et de l’Histoire » ?

 

Répondre à () :


Captcha