0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 15 décembre 2021
Méditation du 15 décembre 2021
© viechretienne.fr

| Webmaster 49274 mots

Méditation du 15 décembre 2021

2021 12 15 BONNE NOUVELLE (3Avent3) (Luc 7, 18b-  23)

 

                                                                     

            On peut se demander les raisons qui poussèrent Jean, dans sa prison, à poser une telle question à Jésus ; et Jésus répond par ce qu’Il fait  et qui correspond aux signes annoncés par Isaïe comme gages : 35, 5-6. 42, 7. 26, 19. 61, 1…Les aveugles retrouvent la vue, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent:, les morts ressuscitent, les pauvres reçoivent la Bonne Nouvelle.

            Jésus accomplit ce qu’ont dit les prophètes du Messie ; Jean peut donc être rassuré : Jésus est bien l’Oint du Seigneur, Celui qui est « le Doigt de Dieu » pour accomplir se Volonté.

            Alors Jésus élargit, bien au-delà de Jean-Baptiste, la question que pose l’action de Jésus. « Heureux celui qui ne trébuchera pas à cause de moi ! » L’histoire a montré combien d’hommes ont trébuché à cause de Jésus, parce qu’ils ne voulaient pas admettre sa Parole, alors qu’Il nous a rassurés : « Je suis la Vérité. » (Jean 14, 6)

            Jésus est la Bonne Nouvelle annoncée par Dieu et réalisée en plénitude. Il revient à chaque « disciple » de L’annoncer par toute sa vie.

            Saint Ambroise voit dans la manière de répondre de Jésus une preuve de la puissance divine qui L’habite et L’anime.

           « Ce témoignage était sans doute plus que suffisant pour que le saint Précurseur fût convaincu que Jésus était son Seigneur; car c'est de lui que les prophètes avaient prédit: «Le Seigneur donne la nourriture à ceux qui ont faim, le Seigneur délie les captifs, il éclaire les aveugles, il redresse ceux qui sont courbés, et celui qui opère ces prodiges, règnera dans l'éternité» (Ps 145).

       Ce ne sont point les œuvres de l'homme, mais les actes d'une puissance toute divine. De tels prodiges étaient rares, ou presque nuls avant l'Évangile; Tobie est le seul que nous voyons recouvrer la vue, et ce fut un ange et non pas un homme qui le guérit (Tb 11). Élie a ressuscité des morts, mais à force de prières et de larmes (…), ici Jésus n'a besoin que de commander; Élisée a guéri un lépreux, néanmoins ce ne fut point par l'autorité de son commandement, mais en figure d'un grand mystère. »

Répondre à () :


Captcha