0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 14 juillet 2021
Méditation du 14 juillet 2021
© viechretienne.fr

| Webmaster 49361 mots

Méditation du 14 juillet 2021

2021 07 14 VEUT LE REVELER (15TO3) (Matthieu 11, 25-27)

 

            Révélation suprême ! Ce ne sont plus les hommes qui cherchent Dieu, mais c’est Lui qui se donne ! Versets qui nous disent beaucoup sur l’échange « trinitaire » et incluant les hommes qui font confiance à Dieu.

            Dieu se révèle par son Fils qui nous parle par tout ce que nous dit le Nouveau Testament, appelé maintenant « Nouvelle Alliance ». Par Jésus, tout ce qui est nécessaire à notre salut nous est révélé : Dieu, dans sa Providence et sa Sagesse, veut le salut de tout homme, et donc nous a dit tout ce qu’Il attend de nous pour l’assurer.

            « Celui à qui le Fils veut le révéler » : l’expression ne veut sans doute pas exclure les « bannis du salut », puisque Dieu veut sauver tous les hommes ; peut-être veut-elle faire allusion à ceux qui refusent la révélation. Mais Jésus s’adresse à tous. L’élitisme est contraire à l’Eglise telle que Jésus la conçoit.

            Saint Jean-Paul II a commenté cette « Révélation » dans le § 1, 21 de son Encyclique « Dominum et vivificantem », (« L’Esprit Saint qui est Seigneur et qui donne la vie » 18 mai 1986).

« Ce qui, au cours de la théophanie du Jourdain, est venu pour ainsi dire «de l'extérieur» d'en haut, provient ici «de l'intérieur», c'est-à-dire du plus profond de ce qu'est Jésus. C'est une autre révélation du Père et du Fils, unis dans l'Esprit Saint. Jésus parle seulement de la paternité de Dieu et de sa propre filiation; il ne parle pas explicitement de l'Esprit qui est Amour et, par là, union du Père et du Fils. Néanmoins, ce qu'il dit du Père et de lui-même comme Fils résulte de la plénitude de l'Esprit qui est en lui, qui remplit son cœur, pénètre son propre «Moi», inspire et vivifie en profondeur son action. De là, ce «tressaillement de joie dans l'Esprit Saint». L'union du Christ avec l'Esprit Saint, dont il a une parfaite conscience, s'exprime dans ce «tressaillement de joie» qui, en un sens, rend «perceptible» sa source secrète. Il en résulte une manifestation et une exaltation particulières qui sont propres au Fils de l'homme, au Christ-Messie dont l'humanité appartient à la personne du Fils de Dieu, substantiellement un avec l'Esprit Saint dans la divinité.

Dans sa magnifique confession de la paternité de Dieu, Jésus de Nazareth se manifeste aussi lui-même, il manifeste son «Moi» divin: il est en effet le Fils «de la même substance», c'est pourquoi «nul ne sait qui est le Fils si ce n'est le Père, ni qui est le Père si ce n'est le Fils», ce Fils qui «pour nous et pour notre salut» s'est fait homme par l'Esprit Saint et est né d'une Vierge dont le nom était Marie. »

 

 

           

 

Répondre à () :


Captcha