0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 12 novembre 2020
Méditation du 12 novembre 2020
© viechretienne.fr

| Webmaster

Méditation du 12 novembre 2020

2020 11 12 SON JOUR (32TO4) (Luc 17, 20-25)

 

Les réalités spirituelles, par définition, ne sont pas « observables ».

Jésus le dit, et tous les adultes peuvent l’expérimenter…à moins de ne « croire » que ce que l’on voit. De nos jours encore, l’annonce de l’arrivée du Royaume de Dieu est annoncée pour telle date par certaines sectes qui font courir les « crédules ».

         Les compatriotes de Jésus ne savent guère reconnaître sa Présence parmi eux. Trop tard, certains disciples exhaleront le soupir : « Des jours viendront où vous désirerez voir un seul des jours du Fils de l’homme, et vous ne le verrez pas », alors qu’ils n’ont pas su reconnaître son « Jour », sa Présence, parmi eux, pas plus que nous, souvent,   dans nos frères, par exemple.

         L’mage de « l’éclair » exprime la soudaineté et la brièveté : il importe de saisir son passage. Et Jésus d’annoncer sa Passion : « Il faut qu’il souffre beaucoup et qu’il soit rejeté par cette génération. » Donc Jésus avait annoncé ses souffrances et sa mort, mais les disciples ne Le croyaient pas quand Il en parlait ; ils se sont souvenus, après. Peu ont su Le reconnaître dans le mystère de sa Croix, avant Paul.

 

Saint Jean Cassien (v. 360-435), fondateur de monastère à Marseille, expliquait à ses moines en quoi consiste le Royaume de Dieu.


« À mon avis, ce serait indigne de nous éloigner de la contemplation du Christ ne serait-ce qu'un moment. Lorsque notre vue a commencé à dévier de ce but divin, tournons vers lui les yeux de notre cœur et ramenons-y comme une ligne droite le regard de notre esprit. Tout repose dans le sanctuaire profond de l'âme ; lorsque le diable en a été chassé et que le mal n'y règne plus, alors le règne de Dieu s'établit en nous. Mais « le Règne de Dieu, écrit l'évangéliste, ne viendra pas d'une manière visible... En vérité, le règne de Dieu est au-dedans de vous ».

         Or en nous, il ne peut y avoir que la connaissance ou l'ignorance de la vérité, l'amour du vice ou de la vertu, par quoi nous donnons la royauté de notre cœur, soit au diable, soit au Christ.

         L'apôtre Paul à son tour décrit ainsi la nature de ce règne : « Le règne de Dieu n'est pas dans le boire et le manger ; il est justice, paix et joie dans l'Esprit Saint » (Rm 14,17). Si donc le règne de Dieu est au-dedans de nous, et qu'il consiste en la justice, la paix et la joie, quiconque demeure en ces vertus est sans aucun doute dans le royaume de Dieu... Élevons le regard de notre âme vers ce royaume, qui est joie sans fin. »

 

 

 

Répondre à () :


Captcha