0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 12 décembre 2021
Méditation du 12 décembre 2021
© viechretienne.fr

| Webmaster 49266 mots

Méditation du 12 décembre 2021

2021 12 12  QUE DEVONS-NOUS FAIRE (3Avent) (Luc 3, 10- 18)

 

            Question toujours posée, alors et maintenant ! Nous entendrons encore cette question le jour de la Pentecôte, Actes des Apôtres 2, 37.  Remarquons le souci de Jean-Baptiste ! Selon Luc, il n’a pas de « réponse toute faite », générale, mais le même souci de « partage », d’honnêteté pour les publicains, et de tolérance pour les soldats. On peut se demander quels sont ces soldats : probablement des Romains. Comme pour toute armée d’occupation, la tentation est grande de se faire craindre par l’usage ou le port d’armes. Jean-Baptiste tempère.

            Le verset 15 fait part d’une attente : « Qui est Jean-Baptiste ? Le Messie ? » L’espérance populaire reste vive : le Messie doit venir ? Ne serait-ce pas lui ? Le messie est attendu comme un réformateur social, politique et religieux, un homme génial et compétent, audacieux et ami du changement…Bref, un homme à qui on prête toutes les qualités, idéal et réaliste…

            Jean-Baptiste coupe court ! Son rôle est autre. Et de donner un portrait de son Maître ! Lui, Jean, ressemble à son Seigneur, n’est là que pour préparer l’âme à l’accueil de ce Messie attendu. Il est simple de voir le « Précurseur » en lui, Jean-Baptiste : son baptême d’eau annonce le baptême de Jésus, « dans l’Esprit Saint et le feu » ; Jésus est « plus fort » que Jean, « pas digne de délier la courroie de ses sandales ». Jean se tient à sa place : Il n’est pas l’Epoux, dira-t-il, mais seulement son ami ; non pas la Lumière, mais la lampe.

            Le dernier verset (18) montre que Jean-Baptiste, « par d’autres exhortations encore »,  savait varier ses encouragements ou ses reproches ; un exemple en a été donné par les réponses variées selon l’auditoire.

            Saint Jean Chrysostome explique la différence entre le baptême d’eau et le « baptême dans  l’Esprit Saint et le feu.

         « Il venait de déclarer que son baptême n'était qu'un baptême d'eau, il montre maintenant l'excellence du baptême institué par le Christ: « Pour lui, il vous baptisera dans l'Esprit saint et le feu, exprimant ainsi par cette métaphore l'abondance de la grâce, car il ne dit pas: Il vous donnera l'Esprit saint, mais: « Il vous baptisera dans l'Esprit saint »...

 

Répondre à () :


Captcha