0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 11 octobre 2020
Méditation du 11 octobre 2020
© viechretienne.fr

| Webmaster

Méditation du 11 octobre 2020

2020 10 11 VENEZ (28TO) (Matthieu 22, 1-14)

            Parabole d’invitation à la « noce » ; mais la joie est freinée par le ton « polémique » ; il reste vrai que tous sont invités par Dieu, et qu’il serait une indélicate erreur de refuser l’offre si chaleureuse de Maître. Pour répondre et venir prendre place au festin, il est indispensable de revêtir le vêtement de noce, de « s’habiller le cœur », d’être bien disposé.

            On voit aisément une « certaine parenté » avec la parabole des « vignerons homicides », en Mt 21, 33-41 : les serviteurs envoyés par le roi sont maltraités, comme les prophètes, dans l’une et l’autre parabole. Les invités alignent des prétextes. En disant qu’ils n’étaient pas « dignes », le roi pense au remplacement, car Il ne fait pas acception des personnes, Il est tellement heureux de fêter son fils qu’il ne regarde pas au « rang social » des gens, les mauvais comme les bons, « pourvu que la salle de noce soit remplie »…C’est le cœur de Dieu qui se réjouit, car il est Père de ceux qui refusent et de ceux qui acceptent.

            Le « vêtement de noce » a donné lieu à des interprétations très variées. Voici le commentaire de saint Augustin, dans son sermon 90.

            « Qu'est-ce que ce vêtement de noce ? Voilà ce qu'en dit l'apôtre Paul : « Les préceptes n'ont d'autre but que l'amour qui vient d'un cœur pur, d'une conscience droite et d'une foi sincère » (1Tm 1,5). Voilà le vêtement de noce. Il ne s'agit pas de n'importe quel amour, car souvent on voit des hommes qui ont une mauvaise conscience et qui paraissent s'aimer. Ceux qui se livrent ensemble aux brigandages, à toute sorte de mal, ceux que rassemble l'amour des comédiens, des conducteurs de chars et des gladiateurs, s'aiment généralement entre eux, mais non de cet amour qui vient d'un cœur pur, d'une conscience droite et d'une foi sincère : or, c'est cet amour-là qui est le vêtement de noce…

            Revêtez-vous donc de ce vêtement de noce, si vous ne l'avez pas encore. Déjà vous êtes entrés dans la salle du festin, vous allez vous approcher de la table du Seigneur, mais vous n'avez pas encore le vêtement de noce que vous devez porter en l'honneur de l'Époux ; vous cherchez encore vos intérêts et non ceux de Jésus Christ. En effet, on porte ce vêtement de noce pour honorer l'union nuptiale, c'est-à-dire l'Époux et l'Épouse. Vous connaissez l'Époux, c'est Jésus Christ ; vous connaissez l'Épouse, c'est l'Église (Ep 5,32). »

Répondre à () :


Captcha