0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 11 février 2021
Méditation du 11 février 2021
© viechretienne.fr

| Webmaster

Méditation du 11 février 2021

2021 02 11 LES MIETTES (5TO4) (Marc 7, 24-30)

 

Jésus se cache-t-Il ? Peut-être est-il « raisonnable », surtout en dehors du territoire d’Israël, d’être « discret ». Mais la réponse lui vient « comme malgré lui » : « Mais il ne put rester inaperçu ». Rien ne dit que cette femme est celle qui habite cette maison ; c’est une personne qui a appris qu’Il était là et qui n’entend au fond d’elle-même que la douleur d’avoir « une petite fille possédée par un esprit impur ». Il n’en faut pas plus pour expliquer son geste : « Elle vint se jeter à ses pieds ».

Jésus ne la repousse pas parce qu’elle est païenne, mais Il parle du « pain des enfants », (« enfants », ici, au sens d’héritiers).

« Ce mot ne peut se comprendre ici que désignant les Juifs, par opposition aux païens, ravalés au rang de « petits chiens ».On ne peut guère comprendre ce « pain des enfants » que de la personne même de Jésus, qui se laisse littéralement « dévorer » par ceux qui Le pourchassent et Le précèdent partout : Jésus a conscience d’être délibérément donné à son peuple, donné en nourriture, en pâture même, mais, pour le moment, pas au-delà du peuple juif. Or c’est visiblement sans succès que Jésus, espérant échapper à tous les solliciteurs, a passé les frontières du pays. » (Marc, hc)

Est-ce trop dire qu’Il est partout chez Lui ? Il s’apprête donc à donner « les miettes de sa miséricorde » à cette femme, en guérissant – à distance – sa fille.

« …C’est comme le pain rompu que se donne Jésus. Quelle image dirait mieux que les miettes le caractère de surabondance de la grâce et en même temps que cette nourriture puisse être négligée et méprisée ou contraire précieusement recueillie (allusion à la manne)? Ce que disait déjà l’attention aux « fragments » excédentaires (lors de la « bénédiction des pains ») se trouve redit plus résolument encore : ces miettes disent le don innombrable si conforme à l’image des promesses de Dieu : étoiles dans le ciel et sable au rivage des mers » (conclut David-Marc d’Hamonville).

 

(En ce jour, nous fêtons la première apparition de Marie à Lourdes… Depuis, la miséricorde inépuisable de Dieu s’y manifeste abondamment)

Répondre à () :


Captcha