0
Vie du diocèse
Le Secours Catholique de Vendée toujours mobilisé auprès des personnes en précarité
Le Secours Catholique de Vendée toujours mobilisé auprès des personnes en précarité
© a

| Webmaster

Le Secours Catholique de Vendée toujours mobilisé auprès des personnes en précarité

Journée Nationale du Secours Catholique LE DIMANCHE 15 NOVEMBRE 2020

Alors que le reconfinement a été annoncé le 29 octobre par le gouvernement, le Secours Catholique poursuit sa mobilisation auprès des plus démunis. Pour autant la situation financière, à quelques jours de la quête annuelle qui ne pourra avoir lieu à la sortie des églises, est préoccupante.

L’association appelle chacun à s’entraider et à cultiver la fraternité afin de répondre présent aux côtés des plus démunis.

Logo new Diocèse.jpg
Logo new Diocèse.jpg © a
Logo new Diocèse.jpg

Des enveloppes sont à votre disposition à l'entrée de vos églises

Logo Secours Catholique
Logo Secours Catholique © a
Logo Secours Catholique

La pauvreté des ménages s’accroît en France s’alarme le Secours Catholique

Dans son rapport annuel publié ce jeudi, l’ONG catholique livre son état des lieux sur l’augmentation de la pauvreté en France. Le nombre de familles qui n’ont aucune ressource est en augmentation constante et nécessite des mesures urgentes de la part des pouvoirs publiques, à commencer par une revalorisation du salaire minimum.

Entretien réalisé par Olivier Bonnel-Cité du Vatican

Vatican news
Vatican news © r.v.
Vatican news

Comme chaque année en le Secours Catholique-Caritas France publie son rapport annuel sur l’état de la pauvreté en France. Mis en ligne ce jeudi 12 novembre le rapport pour cette année 2020 pointe avec préoccupation un accroissement de la précarité pour de nombreuses familles. Intitulé « Budget des ménages, des choix impossibles », il révèle les obstacles quotidiens auxquels des milliers de familles sont confrontés : difficultés pour se nourrir ou se loger.

Réalisé à partir des statistiques dans les centres d’accueil du Secours-Catholique en 2019, le rapport dresse un constat sans appel : de plus en plus de familles ont besoin d’aide alimentaire pour ne pas avoir faim. 8 millions de personnes sont concernées en France, soit 12 % de la population. « Tout le monde semble l’ignorer ou pire, s’y être accoutumé. Cette situation est une honte dans notre pays riche !» déplorent dans la présentation du rapport Véronique Fayet la présidente du Secours Catholique Caritas France et Vincent Destival, son délégué général.

Des statistiques inquiétantes

Cette paupérisation est accentuée par la crise sanitaire en cours et risque de durer, alerte le Secours Catholique. Les chiffres compilés dans ce rapport, qui se basent sur les relevés budgétaires de près de 3 000 foyers, collectés dans 55 départements français donnent l’ampleur de cette précarité. Ainsi, le revenu médian des foyers accueillis par les structures de l’ONG est de 537 euros par mois, un chiffre en baisse de 5 euros par rapport à 2018. Rappelons que le seuil «d’extrême pauvreté» est fixé en France à 716 euros mensuels.

Autre tendance  inquiétante, les conséquences de la pandémie de Covid 19 qui accroissent la précarité. Le rapport relève ainsi qu’un million de personnes en France auraient basculé dans la pauvreté du fait de la crise sanitaire et que les 600 000 emplois détruits au premier semestre selon l’INSEE sont autant de bombes sociales à retardement.

Desserrer l’étau qui étrangle les plus modestes

Pour les responsables du Secours Catholique, il est donc urgent que le gouvernement redonne de l’air aux plus vulnérables. «Avec l’apparition du Covid et du masque, chacun peut apprécier combien il est précieux de pouvoir respirer librement. En appelant à desserrer l’étau qui étrangle le budget des plus modestes, nous ne demandons pas autre chose : que chacun puisse, un tant soit peu, respirer» écrivent-ils.

Face à cette dégradation constante des conditions de vie des plus pauvres l’ONG demande ainsi l’instauration d’un revenu minimum garanti sans contreparties, fixé à 893 euros par mois, afin d’en faire «un socle» intouchable. Vincent Destival délégué général du Secours Catholique revient sur les grands enseignements de ce rapport.

Entretien avec Vincent Destival, délégué général du Secours catholique

135783818_F135783818.mp3 © a

Répondre à () :


Captcha