0
Vie du diocèse
Le père Claude Raffin est décédé,
Le père Claude Raffin est décédé,
© Diocèse de Luçon

| Webmaster 372 mots

Le père Claude Raffin est décédé,

samedi 21 août au Landreau, à la maison de retraite du clergé en Vendée. Il a été vicaire à Luçon de 1991 à 1995, un ministère fécond.

Il a travaillé à la formation des acteurs liturgiques : choristes, chantres, membres des équipes liturgiques. Dans cet élan, l’abbé Claude a cofondé (avec le père Jean Amesland et Madame Suzanne Martin, décédés respectivement en juillet 2007 et janvier 2019) le mouvement ANCOLI (Association Nationale des Chorales Liturgiques) en 1983, mouvement dont il a été le premier président. De nombreux paroissiens ont participés comme choristes à Lourdes, Paris, Nantes… Proche des gens, des enfants, en particulier de l’école publique, il a fondé les camps chantants.

Il soutenait les activités de la Pastorale du tourisme et suivait tous les ans les expositions consacrées au patrimoine religieux du diocèse. Le père Claude aimait les belles célébrations liturgiques inspirées par le concile Vatican II. Il se réjouissait de voir des laïcs se former, prendre leur place dans les paroisses.

Il reste le souvenir d’un prêtre heureux dans son ministère, fidèle en amitié.

Ses obsèques sont célébrées le mercredi 25 août 2021 à 17 h à Commequiers, sa paroisse, dans l’église St Pierre et St Paul. La messe sera suivie de l’inhumation au cimetière de Commequiers.

Claude Loisy

 

“Grande était sa sensibilité artistique, tout comme sa confiance à lancer des projets innovants et « risqués » ! Mais attention, il n’était surtout pas rêveur et naïf ! La fragilité de certains projets lui ont valu quelques soucis de santé! Pour tous projets, il aimait s’entourer de collaborateurs et il prenait le temps de discerner pour poser les meilleurs choix pour servir le Christ et l’Église. Il m’a souvent dit « Seul, on va plus vite, mais en équipe, on va plus loin ! ». Il pratiquait la relecture de tous ces événements et de sa vie, pour y découvrir la présence du Seigneur à ses côtés. Son regard portait loin, sa posture et son ancrage faisait de lui un homme debout, un homme de confiance, un pilier, un sage sur lequel on pouvait s’appuyer.”

Paul Craipeau, président des Ancoli de 2008 à 2018, diacre du diocèse de Luçon


 


 

Répondre à () :


Captcha