0
Homélies paroissiales
Homélie du 30 mai 2021 par l'abbé Jean-Yves Poulailleau
Homélie du 30 mai 2021 par l'abbé Jean-Yves Poulailleau
© a

| JFG 22813 mots

Homélie du 30 mai 2021 par l'abbé Jean-Yves Poulailleau

 

Homélie

 

Je m’adresse à vous, les enfants qui allez professer la foi de l’Eglise catholique, à vos parents qui vous accompagnent, vos parrains et marraines ; bien sûr vous tous chers paroissiens. Heureux êtes-vous ; vous avez de la chance de faire profession de foi en ce dimanche de la Sainte Trinité.

Deux enfants vont recevoir le baptême, vous rappelant ce qui s’est passé lorsque vos parents vous ont fait baptisés. Votre profession de foi prolonge ce qui s’est passé le jour de votre baptême. Vous étiez tout petits ; vous ne pouviez pas comprendre. Vos parents, entourés de votre parrain et votre marraine, se sont engagés pour vous éveiller à la foi de l’Eglise catholique. Ils ont répondu à votre place à la triple question de la foi en Dieu Père, Fils et Saint Esprit. Aujourd’hui, c’est vous qui répondrez : "Oui, je crois ! ..."

La Trinité de Dieu, Père, Fils et Saint Esprit est au cœur de notre profession de Foi. Nous croyons en Dieu, le Père, le Fils et le Saint Esprit. Dieu en 3 personnes. Vous ne trouverez cela dans aucune autre religion ; aucune !... "Dieu, personne ne l’a jamais vu", écrit Saint Jean dans le 1er chapitre de son Evangile, au verset 18. Oui, Dieu, personne ne l’a jamais vu, mais, il a voulu que nous puissions le connaître. Il s’est donné à voir en son Fils Jésus. Nous fêtons sa naissance à Noël ; une grande fête, mais la plus grande, c’est Pâques. Depuis la résurrection de Jésus, son Ascension lorsqu’il retourne vers son Père et depuis la Pentecôte lorsqu’il envoie le Saint Esprit qu’il avait promis, les chrétiens professent leur foi en Dieu Père, Fils et Saint Esprit.

Jésus nous a révélé que Dieu est son Père et notre Père, puisque par le baptême, nous sommes devenus enfants de Dieu. Jésus nous a révélé que Dieu est Amour, qu’il nous a donné la vie transmise par nos parents et qu’il nous appelle à aimer comme il nous a aimés. L’Esprit Saint, c’est ce don d’Amour qui unit le Père et le Fils. Nous l’avons reçu à notre baptême, et surtout dans le Sacrement de la confirmation. L’Esprit Saint nous introduit dans la relation d'amour qui unit le Père et le Fils, nous unissant à eux dans une même communion d'amour. Nous le verrons dans quelques instants pour Gabrielle et Daphné qui seront baptisés "au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit".

Croire en Dieu, d’autres religions le proposent ; mais croire en un Dieu unique en trois personnes : le Père, le Fils et le Saint Esprit, c’est l’originalité de la foi chrétienne. On peut même dire que c’est notre carte d’identité de chrétien avec notre signature puisque pour rencontrer Dieu dans la prière, la célébration de la messe ou autre célébration, nous faisons le signe de la croix. De même lorsque nous terminons la prière.

Pour terminer, je voudrai votre souligner courage puisqu’avec vos parents vous avez choisi de vivre cette nouvelle étape dans le prolongement de votre baptême. Aujourd’hui nous faisons l’expérience du petit nombre. Autour de vous, beaucoup ne connaissent pas Dieu ou ne croient en rien. A cela, il faut ajouter les moqueries, parfois les brimades quand on ose dire qu’on est baptisé, qu’on va à la messe, qu’on prie et qu’on croit en Dieu. Il vous arrivera de douter, mais soyez courageux.

Nous l’avons entendu dans l’Evangile, lorsque les disciples rejoignent Jésus, "Quand ils le vivent – écrit Saint Matthieu-, certains eurent des doutes." Ils avaient peur comme Pierre qui avait renié Jésus affirmant qu’il ne le connaissait pas.  

Pourtant, Jésus ne les a pas abandonnés puisqu’il les envoie tous : "Allez ! de toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit …" ajoutant : "Moi, je suis avec vous tous jours …"

Chers enfants qui allez professer la foi de l’Eglise Catholique, soyez courageux et restez courageux. Dieu vous aime ; il veut votre bonheur, bonheur de vivre et bonheur d’aimer. N’ayez pas peur de regarder la croix de Jésus qui ne vous abandonnera jamais. Dans 1 an ou 2, vous pourrez recevoir l’Esprit Saint dans le sacrement de la confirmation. Il vous donnera la force dont vous aurez besoin ; la force qui libère de la peur ; la force de dire que vous aimez Jésus, parce que Dieu vous aime ; la joie de porter l’Evangile de la vie, de l’amour et de l’espérance.

Prions Marie, la maman de Jésus, la mère de tous les baptisés pour qu’elle vous donne à vous les enfants et à nous aussi les jeunes et adultes de proclamer notre foi en Christ ressuscité !... 

 

LECTURES DE LA MESSE

 

PREMIÈRE LECTURE

Lecture du livre du Deutéronome

Moïse disait au peuple :
« Interroge donc les temps anciens qui t’ont précédé,
depuis le jour où Dieu créa l’homme sur la terre :
d’un bout du monde à l’autre,
est-il arrivé quelque chose d’aussi grand,
a-t-on jamais connu rien de pareil ?
Est-il un peuple qui ait entendu comme toi
la voix de Dieu parlant du milieu du feu,
et qui soit resté en vie ?
Est-il un dieu qui ait entrepris de se choisir une nation,
de venir la prendre au milieu d’une autre,
à travers des épreuves, des signes, des prodiges et des combats,
à main forte et à bras étendu,
et par des exploits terrifiants
– comme tu as vu le Seigneur ton Dieu
le faire pour toi en Égypte ?
Sache donc aujourd’hui, et médite cela en ton cœur :
c’est le Seigneur qui est Dieu,
là-haut dans le ciel comme ici-bas sur la terre ;
il n’y en a pas d’autre.
Tu garderas les décrets et les commandements du Seigneur
que je te donne aujourd’hui,
afin d’avoir, toi et tes fils, bonheur et longue vie
sur la terre que te donne le Seigneur ton Dieu, tous les jours. »

– Parole du Seigneur.

 

PSAUME

R/ Heureux le peuple
dont le Seigneur est le Dieu. (32, 12a)

Oui, elle est droite, la parole du Seigneur ;
il est fidèle en tout ce qu’il fait.
Il aime le bon droit et la justice ;
la terre est remplie de son amour.

Le Seigneur a fait les cieux par sa parole,
l’univers, par le souffle de sa bouche.
Il parla, et ce qu’il dit exista ;
il commanda, et ce qu’il dit survint.

Dieu veille sur ceux qui le craignent,
qui mettent leur espoir en son amour,
pour les délivrer de la mort,
les garder en vie aux jours de famine.

Nous attendons notre vie du Seigneur :
il est pour nous un appui, un bouclier.
Que ton amour, Seigneur, soit sur nous
comme notre espoir est en toi !

 

DEUXIÈME LECTURE

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Romains

Frères,
tous ceux qui se laissent conduire par l’Esprit de Dieu,
ceux-là sont fils de Dieu.
Vous n’avez pas reçu un esprit qui fait de vous des esclaves
et vous ramène à la peur ;
mais vous avez reçu un Esprit qui fait de vous des fils ;
et c’est en lui que nous crions « Abba ! »,
c’est-à-dire : Père !
C’est donc l’Esprit Saint lui-même qui atteste à notre esprit
que nous sommes enfants de Dieu.
Puisque nous sommes ses enfants,
nous sommes aussi ses héritiers :
héritiers de Dieu,
héritiers avec le Christ,
si du moins nous souffrons avec lui
pour être avec lui dans la gloire.

– Parole du Seigneur.

 

ÉVANGILE

Alléluia. Alléluia.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit :
au Dieu qui est, qui était et qui vient !
Alléluia. (cf. Ap 1, 8)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
les onze disciples s’en allèrent en Galilée,
à la montagne où Jésus leur avait ordonné de se rendre.
Quand ils le virent, ils se prosternèrent,
mais certains eurent des doutes.
Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles :
« Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre.
Allez ! De toutes les nations faites des disciples :
baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit,
apprenez-leur à observer
tout ce que je vous ai commandé.
Et moi, je suis avec vous
tous les jours jusqu’à la fin du monde. »

– Acclamons la Parole de Dieu.

Sainte Jeanne d'Arc

Vierge (✝ 1431)

Fille d'humbles paysans de Lorraine, ("on m'appelait Jeannette") elle entendit des voix mystérieuses alors qu'elle n'avait que 13 ans. Saint Michel, Sainte Catherine et Sainte Marguerite, pendant trois ans lui demandèrent de libérer la France et de faire sacrer le roi à Reims. A Chinon, premier prodige, le roi donne une armée à cette bergère de 16 ans, ignorante des lois de la guerre. En huit jours, au début du mois de mai, elle délivre Orléans assiégée depuis sept mois. En juillet, Charles VII est sacré roi à Reims. Après les réussites difficiles, vint le temps des épreuves. Le roi abandonne Jeanne, un an après Orléans, elle est faite prisonnière à Compiègne, livrée aux Anglais, passe un an en prison, courageuse, héroïque dans sa pureté devant les tentatives des soldats. Sous prétexte qu'elle s'habille en homme, elle est condamnée comme hérétique. Seule lui reste la foi et l'encouragement de ses voix. Elle meurt brûlée vive à 19 ans, à Rouen le 30 mai 1431.

Jeanne d'Arc est fêtée par la République Française le deuxième dimanche de mai, fête nationale de Jeanne d'Arc et du patriotisme (loi du 10 juillet 1920); la date de Sainte Jeanne d'Arc fixée par le martyrologe de l'Église catholique est le 30 mai date anniversaire de sa naissance au ciel (c'est à dire de sa mort).
Tout au long de l'année 2012, des manifestations étaient prévues en France pour commémorer le sixième centenaire de la naissance de sainte Jeanne d'Arc. (portail de l'Église catholique en France)


A lire aussi:
- Benoît XVI: sainte Jeanne est une des figures caractéristiques de ces 'femmes fortes' qui 'à la fin du Moyen Age, portèrent sans peur la grande lumière de l'Évangile dans les évènements complexes de l'Histoire' ... Sainte Jeanne d'Arc nous apprend que lorsque le pays est marqué par la division et par le découragement et la résignation, la foi qui puise à la Sagesse divine offre au chrétien la capacité de trouver les moyens extraordinaires d'intelligence et de force, pour offrir des raisons d'une nouvelle espérance pour la société... (Homélie pour la fête de Sainte Jeanne d'Arc 2012, Mgr Luigi Ventura)
- Centre spirituel de Domrémy - Un peu d'histoire : 27 janvier 1894 Jeanne est déclarée "vénérable" par Rome, 18 avril 1909 béatification de Jeanne d'Arc à Saint-Pierre de Rome, 30 mai 1920 canonisation de Jeanne d'Arc.
- "Sainte Jeanne d'Arc fut canonisée en 1920, quatre siècles après sa mort et à la fin d'une longue polémique entre ceux qui, comme l'historien Michelet, célébraient en elle la fille du peuple de France et ceux qui, avec les Évêques d'Orléans, en commençant par Mgr Dupanloup, voyaient surtout en elle une vraie fille de l'Église. Les temps du procès, de béatification et de canonisation furent des temps de luttes anticléricales: expulsion des religieux et loi de Séparation de l'Église et de l'Etat, en 1905."
La sainteté comme suprême forme de sagesse (Homélie de Mgr Lluis Martinez-Sistach)
- Jeanne d'Arc, brûlée en 1431, ne sera béatifiée qu'en 1909 puis canonisée, c'est-à-dire inscrite sur la liste des saints de l'Église, en 1920. Les églises du diocèse de Poitiers possédant une représentation de Jeanne d'Arc sont très nombreuses. (diocèse de Poitiers- quelques saints du Poitou et d'ailleurs)
- en 1922, Pie XI reconnaît officiellement la Vierge Marie en son Assomption comme patronne de la France et Jeanne d'Arc comme patronne secondaire; (en latin) Acta Apostolicae Sedis, Commentarium Officiale, pages 185 et 708, lettre apostolique Galliam, Ecclesiae filiam.
À Rouen, en 1431, sainte Jeanne d'Arc, vierge, appelée la pucelle d'Orléans, qui combattit avec force pour sa patrie, mais, livrée au pouvoir des ennemis et condamnée à mort par un tribunal ecclésiastique inique, malgré la simplicité de sa foi et son attachement à l'Église, elle mourut sur le bûcher à l'âge de dix-neuf ans.
 

"Messire Dieu, premier servi" "Dieu fait ma route" (Jeanne) Lors de son jugement: "Ne te chaille pas de ton martyre. Prends tout en gré, Dieu t'aidera; tu t'en iras par grande victoire au Paradis" (Ses voix)

Sainte Jeanne d'Arc.jpg
Sainte Jeanne d'Arc.jpg © a
Sainte Jeanne d'Arc.jpg

Répondre à () :


Captcha